Search
samedi 8 août 2020
  • :
  • :

Maternité – Un seul site pour Epinal et Remiremont en 2020

image_pdfimage_print
(photographie d'illustration)

(photographie d’illustration)

Juin 2016 a vu la signature de la convention constitutive du Groupement Hospitalier de Territoire et le projet médical partagé unissant 13 des 14 établissement formant le GHT 88. Le projet médical commun concerne le futur des centres hospitaliers d’Epinal et de Remiremont.

« Si nous nous accordons sur le fait qu’il faille rationaliser les dépenses de santé en mutualisant nos activités et si je crois que pour nombre de filières, les choses sont en bonne voie, je ne peux cependant passer sous silence le point d’achoppement qui subsiste » a souligné Michel Demange, le président du conseil de surveillance, lors de la cérémonie des vœux du centre hospitalier : la filière femme mère enfant ».

Il a rappelé que « le devenir de cette filière avec pour objectif à peine voilée sa fermeture a mobilisé, plusieurs semaines durant voire plusieurs mois, population, élus, personnel de notre bassin de vie. Devant cette mobilisation et cette médiatisation, nous avons reçu des garanties de l’agence régionale de santé quant au maintien de notre maternité et pourtant ».

Malgré cela, Michel Demange s’est étonné, devant le directeur Mathieu Rocher et la déléguée territoriale de l’ARS Valérie Bigenho-Poet, qu’à l’occasion lors du conseil de surveillance commun aux établissements d’Epinal et de Remiremont le 16 décembre à Golbey, « lors de la présentation du projet médical comme puisqu’il fait plus de 160 page sur lequel figure, concernant cette filière femme mère enfant, un seul site à l’horizon 2020 date de la livraison du nouvel hôpital d’Epinal ».

Ce qui fait réagir le président du conseil de surveillance « Les promesses tenues, les engagements pris et les garanties données seraient-ils déjà oubliés… Actuellement, l’épidémie de grippe en France met en lumière les limites de la politique de suppression de lits dans notre pays avec la fermeture de lits dans certaines structures au profit de pôles beaucoup plus importants. Prenons garde de ne pas mettre en danger la vie de nos futures mamans et de leurs bébés » a martelé Michel Demange avant de prévenir : « sachez que nous restons vigilants, attentifs, mobilisés et mobilisables à tout moment, certes sur la maternité, mais aussi sur l’ensemble des activités de notre hôpital ».

D.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.