Search
samedi 18 sept 2021
  • :
  • :

Des asticots tombaient du plafond : grand nettoyage à l’hôpital d’Epinal

image_pdfimage_print

P1250368

Des pigeons ont élu domicile dans la toiture de l’hôpital Emile Durkheim d’Epinal ce qui a causé de nombreuses difficultés dans le service de médecine A. L’année dernière des asticots tombaient des plafonds du service situé au troisième et dernier étage de l’hôpital spinalien. La direction a tout de suite pris le problème au sérieux.

P1250352 « On a rencontré quelques difficultés dans le service. Les pigeons qui nichaient dans la toiture ont fait de nombreux dégâts : plumes, coquilles, fiente… On a dû trouver une entreprise locale pour tout nettoyer » explique Michel Gardeaux, en charge des services techniques de l’hôpital d’Epinal.

Une société locale intervient depuis le 3 janvier dernier pour nettoyer tout le bâtiment. Le service a été entièrement fermé et ne sera pas ouvert avant la fin du nettoyage complet. « On démonte entièrement les faux plafonds et on procède au nettoyage complet du service, des pièces techniques et de tous les locaux » poursuit Michel Gardeaux. L’opération de nettoyage se fait en trois étapes avec de puissants détergents pour une désinfection complète.

Un étage condamné pendant les travaux

Pendant l’opération, toutes les chambres du service ont été fermées et l’étage a été condamné. Dans le service on compte 34 lits. Près de 25 chambres ont été fermées. « On procède par étape. On a commencé par isoler une partie du service et le nettoyage se fait progressivement » complète Michel Gardeaux.

P1250364L’hôpital a dû s’organiser pour faire face à la situation. « Ces travaux se font dans une période en tension avec un afflux important de patients. La régulation a été informée de notre situation. Ce qui se passe à Emile Durkheim impacte tous les établissements. On a 15 à 18 patients à hospitalier avec 20 lits en moins » explique l’équipe de conformité hygiène de l’hôpital. Trois chambres et 9 places en hospitalisation de jour de médecine ont été délocalisées dans un autre secteur.

 Un fauconnier pour faire fuir les pigeons

Les admissions ont été arrêtées le 20 décembre dernier avant un déménagement d’une dizaine de patients jeudi dernier.

Pour éviter que le problème ne se reproduise, la toiture a été fermée il y a plus d’un mois et la direction pense faire intervenir un fauconnier pour que les pigeons aillent séjourner ailleurs.

Les travaux devraient s’achever dès le 23 janvier prochain. Le coût des travaux est de près de 20 000 euros.

C.K.N.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.