Search
mardi 26 oct 2021
  • :
  • :

Vosges – Toujours plus de pauvreté

image_pdfimage_print
(photographies Michel Conraud)

(photographies Michel Conraud)

Le bilan est sans appel, dans son nouveau rapport statistique, le Secours Catholique des Vosges affirme que la pauvreté gagne du terrain. L’association vosgienne a aidé 7519 personnes en 2015.

C’est le constat accablant que fait le Secours catholique. En 2015, plus de 7519 personnes ont été aidées par le Secours catholique des Vosges. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter. En 2010, ils étaient 4450. On note une augmentation de plus de 24% en seulement un an. Cette forte hausse concerne en grande partie les enfants car les familles avec plusieurs enfants sont aujourd’hui plus nombreuses.

Une grande majorité de ces personnes ont entre 25 et 39 ans et sont en situation de chômage. Le revenu mensuel moyen des ménages est de 1043 euros et 95% des personnes accueillies vivent sous le seuil de pauvreté.

Le Secours catholique accueille aussi des migrants de l’Europe de l’Est, u Maghreb, de l’Union Européenne ou encore d’Afrique subsaharienne.

En France, 9 millions de personnes sont dans la précarité dont 3 millions d’enfants.

C.K.N.




Une réaction sur “Vosges – Toujours plus de pauvreté

  1. Jilina

    Il n’y a jamais eu autant d’aides en France : RSA, allocations chômage, APL, CAF, allocations spéciales sur demandes, aides pour l’achat de ceci de cela, aide pour l’installation des étrangers, aide au permis de conduire, exonération d’impôts…..
    Et on nous dit qu’il y a toujours plus de pauvreté, certes il y a de la pauvreté mais peut-être aussi que les critères de la pauvreté ont changé.
    Aujourd’hui on considère pauvre quelqu’un qui 30 ans en arrière était simplement modeste mais à l’aise en consommant juste ce qu’il fallait.
    Certes le monde évolue la modernité est pour tout le monde, mais ce serait bien d’arrêter de culpabiliser les français moyens qui travaillent gagnent normalement leur vie en faisant attention pour pouvoir payer leurs impôts et payer ainsi pour certains de ces soi disant pauvres qui eux ne paient rien mais vivent avec le dernier cri de la technologie.

    Moi j’en ai marre de cette ère de la victimisation où les profiteurs n’ont jamais été aussi nombreux, les riches aussi riches, et les politiques aussi bornés.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.