Search
dimanche 4 déc 2022
  • :
  • :

Sécurité routière : un stage comme alternative à la poursuite judiciaire

Écouter cet article
image_pdfimage_print

P1230598

Le stage en alternative à la poursuite judiciaire est un stage proposé par les forces de l’ordre au moment de l’arrestation ou par le procureur de la République. C’est un moyen de remplacer et d’effacer totalement les poursuites judiciaires et administratives qu’encourt un automobiliste ayant commis une infraction au Code de la route. Ce mardi, le Préfet des Vosges a signé une convention avec le tribunal de grande instance d’Epinal et la protection civile des Vosges. L’objectif : définir les modalités de mise en place d’un stage de sensibilisation à la sécurité routière dans les Vosges.

Ce nouveau stage présenté comme une alternative aux poursuites s’adresse aux personnes ayant commis pour la première fois une infraction routière et peut être ordonné dans le cadre d’une sanction. Il devrait concerner près de 1000 personnes par an. Le stage de deux jours s’adresse aux personnes ayant commis un délit de fuite, une conduite dans un état alcoolique, sous l’emprise de stupéfiants ou dans le cadre d’un défaut d’assurance. « Dans le cadre d’un emprisonnement avec mise à l’épreuve, le tribunal pourra ordonner que la personne suive ce stage de sensibilisation » commente le procureur de la République, Etienne Manteaux.

Il existe déjà un stage de sensibilisation, mais pas avec la protection civile. « La lutte contre l’insécurité est une priorité. Nous essayons de développer toutes les mesures qui permettent de faire de la prévention pour éviter que ces erreurs soient réitérées » atteste le Préfet des Vosges.

Au cours du stage, les personnes apprendront à développer un comportement citoyen et à prendre connaissance des gestes qui sauvent. L’objectif est de prévenir la récidive. « Il y aura des mises en scène. Les stagiaires devront pratiquer les gestes de premier secours sur une scène d’accident. » explique Etienne Manteaux.

Pour suivre ce stage dans les locaux de la protection civile des Vosges, il faudra payer 200 euros, à la charge du stagiaire. A la fin des 16 heures de formation, les personnes recevront l’attestation « prévention et secours civiques de niveau 1 ».

C.K.N.

P1230598 Le stage en alternative à la poursuite judiciaire est un stage proposé par les forces de l’ordre au moment de l’arrestation ou par le procureur de la République. C'est un moyen de remplacer et d’effacer totalement les poursuites judiciaires et administratives qu’encourt un automobiliste ayant commis une infraction au Code de la route. Ce mardi, le Préfet des Vosges a signé une convention avec le tribunal de grande instance d’Epinal et la protection civile des Vosges. L’objectif : définir les modalités de mise en place d’un stage de sensibilisation à la sécurité routière dans les Vosges. Ce nouveau stage présenté comme une alternative aux poursuites s’adresse aux personnes ayant commis pour la première fois une infraction routière et peut être ordonné dans le cadre d’une sanction. Il devrait concerner près de 1000 personnes par an. Le stage de deux jours s’adresse aux personnes ayant commis un délit de fuite, une conduite dans un état alcoolique, sous l’emprise de stupéfiants ou dans le cadre d’un défaut d’assurance. « Dans le cadre d’un emprisonnement avec mise à l’épreuve, le tribunal pourra ordonner que la personne suive ce stage de sensibilisation » commente le procureur de la République, Etienne Manteaux. Il existe déjà un stage de sensibilisation, mais pas avec la protection civile. « La lutte contre l’insécurité est une priorité. Nous essayons de développer toutes les mesures qui permettent de faire de la prévention pour éviter que ces erreurs soient réitérées » atteste le Préfet des Vosges. Au cours du stage, les personnes apprendront à développer un comportement citoyen et à prendre connaissance des gestes qui sauvent. L’objectif est de prévenir la récidive. « Il y aura des mises en scène. Les stagiaires devront pratiquer les gestes de premier secours sur une scène d’accident. » explique Etienne Manteaux. Pour suivre ce stage dans les locaux de la protection civile des Vosges, il faudra payer 200 euros, à la charge du stagiaire. A la fin des 16 heures de formation, les personnes recevront l’attestation "prévention et secours civiques de niveau 1". C.K.N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.