Search
jeudi 13 août 2020
  • :
  • :

Jordan Grosse-Cruciani dit « non à l’accueil de migrants de Calais dans les Vosges »

image_pdfimage_print

luggage-1685861_960_720Les premiers migrants de la « jungle » de Calais devraient arriver cette semaine dans les Vosges. Ils seront une centaine répartis dans plusieurs communes vosgiennes : Epinal, Saint-Dié-des-Vosges, Monthureux-sur-Saône et Darney. Dans le petit village de Monthureux-sur-Saône les migrants seront logés dans l’ancienne gendarmerie de la commune. Le démantèlement de la jungle doit débuter ce lundi 24 octobre. Pour Jordan Grosse-Cruciani, Secrétaire Départemental du Front National Vosges ce plan de répartition n’est pas acceptable. 

« L’information est confirmée : des migrants de Calais vont être logés par la préfecture dans les communes de Darney et dans l’ancienne gendarmerie de Monthureux avec la complicité des élus LRPS.

Suite à la réunion publique à Monthureux à laquelle le FN Vosges était présent pour soutenir les habitants refusant les migrants, les autorités (sous-préfète, maire, adoma) n’ont apporté aucunes réponses concrètes aux questions des habitants notamment sur la sécurité.

En réalité, ce plan, loin de vider la jungle de Calais qui continuera d’attirer des milliers de migrants désireux de rejoindre le Royaume Uni, va surtout multiplier les petites jungles dans toute la France, avec les conséquences que l’on sait. L’enfer des Calaisiens va bientôt devenir l’enfer des habitants des communes désignées par le Préfet.

Le gouvernement socialiste veut passer en force et imposer l’accueil de migrants sans aucune concertation ni consultation des maires et des populations locales concernées ici avec la complicité du Département et le soutien « humaniste » du conseiller départemental LR présent lors de la réunion, Mr Alain Roussel.

Le plus inacceptable, c’est que l’Etat dépense de l’argent public pour reloger des migrants alors que plusieurs milliers de Vosgiens vivent sous le seuil de pauvreté et/ou ne peuvent se loger dignement.

Le FN Vosges refuse clairement ce plan de répartition et la présence de migrants dans nos communes. Nous défendons la suspension des accords de Schengen et le rétablissement immédiat des contrôles aux frontières nationales, le démantèlement de tous les camps de migrants et expulsion de tous les clandestins dans leurs pays d’origine et la mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre. »

Jordan Grosse-Cruciani

Secrétaire Départemental du FN Vosges

Conseiller Régional Grand Est




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.