Search
mardi 11 août 2020
  • :
  • :

« Paranormal activity » – Des Spinaliens chasseurs d’OVNI Ghostbusters sceptiques

image_pdfimage_print
Patrice Seray

Ces deux spinaliens sont un  peu comme des chasseurs d’extraterrestres. Le forum UFO scepticisme a été fondé par deux Spinaliens : Patrice Seray et Francine Cordier.

Le forum traite du phénomène ovni. « C’est le seul forum de langue française qui donne un contre ton et le démontre scientifiquement. Toutes les associations existantes sont pro existence extraterrestres et peu donnent une explication rationnelle. » assure Francine Cordier.

Francine Cordier sait de quoi elle parle puisqu’en 1970, elle a elle-même fait une observation d’une chose étrange dans la région d’Epinal. « J’ai été très intriguée et j’ai alors rejoint une association ufologique. » explique-t-elle. Mais, très pragmatique, elle ne s’est pas arrêtée là. Elle a poursuivi ses recherches et a vite découvert l’explication rationnelle de sa vision.

Elle a alors décidé de créer ce forum en 2005 qui cherche les preuves des phénomènes décrits par les personnes. « Il y a beaucoup de dérives, des personnes qui font rêver avec des histoires, mais ce n’est pas la réalité. » poursuit la Spinalienne. Pour faire sa démonstration, elle se rend sur le terrain et utilise tous les moyens à sa disposition: logiciels d’astronomie, de traitement de l’image, botanique…

Une maison hantée à Amnéville

Francine Cordier traite en réalité toute forme de phénomènes paranormaux. L’année dernière, elle s’est penchée sur le cas d’une maison hantée en Moselle à Amnéville. Des objets, des meubles et même de l’électroménager se déplaçaient tout seul dans la maison. Une équipe de chasseurs de fantômes avait même été dépêchée sur les lieux pour vérifier qu’il s’agissait bien d’une histoire de fantômes. L’adjoint au maire avait voulu voir de ses propres yeux et s’était lui aussi-rendu sur les lieux pour le constater.  Il vu un vase tomber tout seul. Les policiers ont ouvert une enquête et sont très vite tombés sur la mère de famille qui a reconnu les faits un peu plus tard.

Pourtant, Francine Cordier l’avoue, des affaires restent sans réponse. « Souvent il y a un seul témoin qui ne se souvient plus de la date et de l’heure surtout quand ça remonte à plusieurs années. On ne possède pas assez de données et on n’arrive pas à expliquer les affaires. »

Des livres sont aussi édités: « Un livre a été réalisé pour répondre aux personnes qui pensaient qu’il y avait une zone ovni dans le Sud de la France. Il démontre que chaque premier week-end du mois de juillet, la patrouille de France fait des patrouilles de nuit et cela a provoqué des observations d’ovnis » explique Francine Cordier.

C.K.N.

 




34 réactions sur “« Paranormal activity » – Des Spinaliens chasseurs d’OVNI

  1. Delannoy P.

    Mouai … ces personnes sont bien connus pour vouloir tout expliquer et ne croivent pas que les ovni viennent des extraterrestres comme si tous les gens qui en ont vu c’était trompé . C’est de la désinformation pour caché au public , il faut aller au repas ufologique la c’est bien expliqué on c’est des chose scientifique cachés avec les complots , il faut pas faire confiance aux septiques .

    répondre
    1. LM88

      Que j’y CROIVE ou que je n’y CROIVE pas… ces apparitions me laissent sceptique… et pas septique, comme la fosse (fausse) apparition ! MDR !!
      Si les forces surnaturelles pouvaient faire apparaître un Bescherelle permettant de réviser l’orthographe et la grammaire..

      répondre
  2. Seray

    Bonsoir M P. Delannoy
    Merci de votre commentaire qui démontre une fois encore la méconnaissance de l’approche sceptique en ufologie. Il est vrai, et cela est à mettre à votre décharge, que le net regorge de bêtises et qu’il faut vouloir vérifier pour éviter l’intox.
    En ufologie il ne s’agit pas de lier la possibilité d’une vie ailleurs dans l’univers avec la présence de vaisseau exotique qui viendrais nous visiter depuis des lustres mais d’étudier le plus scientifiquement possible le sujet. L’hypothèse que vous affirmez allégrement n’est en rien étayé et cela est dommage.
    Les sceptiques, que vous dénonncez avec vigueur n’entre pas dans la catégorie de vous désirez énnoncer ici.
    Il appartient à celui qui affirme de soumettre ses arguments et de les étayer. Je suis à votre disposition, sans rien vouloir vous cacher, sous mon vrai nom (ce qui est rare de nos jours) si le cœur vous en dit.
    Bien cordialement
    P Seray

    répondre
  3. Polyèdre

    Je lis ici : « Pourtant, Francine Cordier l’avoue, des affaires restent sans réponse. « Souvent il y a un seul témoin qui ne se souvient plus de la date et de l’heure surtout quand ça remonte à plusieurs années. On ne possède pas assez de données et on n’arrive pas à expliquer les affaires. »

    Cela dénote une fois de plus à mes yeux que vous avez le devoir absolu d’expliquer les cas par des éléments rationalistes. Il existe des quantités de manoeuvres plus ou moins habiles pour qu’un cas rentre dans le modèle qui vous est cher. Hors, une absence de date, heure ou données complémentaires ne remettra pas en cause le fait qu’il s’est bien produit un événement. Les personnes n’ont malheureusement pas le réflexe de tout noter après leur observation. Vous êtes dans l’incapacité de garder une ouverture sur l’inexplicable. Je veux bien comprendre qu’il s’agisse d’une démarche sceptique et de vérifications d’informations à la base, qui ne l’est pas ? Mais rejeter le phénomène (je dis bien rejeter au profit de choses banales) en étayant des argumentations prosaïques n’est pas la meilleure des solutions non plus… Ne vous est-il jamais arrivé de songer qu’entre le scepticisme le plus extrême et les « croyants » pros de la soucoupe, il existe d’autres alternatives que nous pouvons étayer de manière scientifique ? Tous « les croyants » ne sont pas à mettre dans le même sac, loin s’en faut… Peut-être qu’un jour, vous accepterez d’évoluer dans votre raisonnement et d’être plus enclin à l’ouverture au dialogue, je vous le souhaite. Les critiques et moqueries faciles vis-à-vis de ceux qui s’opposent à votre concept réducteur (et vice-versa) mènent dans l’ impasse. Il y a un panel de personnes dans « l’autre camp » qui avancent sérieusement… Testent, expérimentent, publient des articles sur des bases scientifiques, mais qui pour le moment ne s’étalent pas sur Internet, c’est peut-être ce qui vous dérange au fond ? Ne pas y avoir accès… Ces travaux sont impubliables pour l’heure, toutefois en cherchant dans les bonnes directions, vous en retrouverez quelques uns…

    répondre
    1. NEMROD34

      « Testent, expérimentent, publient des articles sur des bases scientifiques, mais qui pour le moment ne s’étalent pas sur Internet, c’est peut-être ce qui vous dérange au fond ? Ne pas y avoir accès… Ces travaux sont impubliables pour l’heure, toutefois en cherchant dans les bonnes directions, vous en retrouverez quelques uns… »

      Alors ils publient, mais c’est impubliable …
      Bonjour la logique …

      répondre
      1. Polyèdre

        Il faut avoir la chance de connaître l’existence d’un réseau informel qui bosse réellement en profondeur sur les cas, il existe des tas d’études sur la base de faits établis et enquêtés in-situ. Mais cela se passe également (mais surement) au niveau officiel en France (SIGMA2), mais pas que, alors que tu le veuille ou pas, cela m’est égal.

        A ton avis, pourquoi crois-tu que rien n’est publié ? A t-on vraiment du temps à perdre avec les sempiternelles litanies sceptico-zététiciennes ? Non, c’est simplement pour se prémunir de l’entreprise de destruction que vous opérez partout ou vous le pouvez.

        répondre
  4. Esteves

    Bonjour , je vient de tomber sur votre article et je suis d accord avec certaines choses qui sont écrites des deux côtés
    Il est un fait certain que le net regorge de ( fakes ) et que ce n est pas forcément en assistant à des repas ufologiques que l on trouve des réponses qui ne sont là que pour faire du pognon à mon avis
    Seulement , il est vrai qu’il y a une volonté de désinformation flagrante qui nous incombe de vérifier également
    Je suit le témoin de phénomènes étranges que la science dans certains cas ne pourras expliquée
    A la suite et bien des années après j ai rejoint les ufologues et ouvert un groupe ou j ai en ma possession des écrits , photos , vidéos et témoins
    Dans ce groupe , il y a des curieux des témoins donc des astronomes amateurs avec une belle réputation au delà du national et des photographe surtout qui savent de quoi il parlent et croyez moi ont ce fient surtout à la parole de ces deux dernières catégories
    Alors , quand je voit ce que je lis je dit oui il y a de la désinformation oui certaines personnes ( des deux côtés ) croient tout savoir et veulent tout expliquer et que l on ne me parle pas des repas ufologiques car sous le couvert d expliqué ou de recherché ce ne sont pas des ufologues la plupart du temps , ce ne sont pas des scientifiques et pour finir même le Geipan ne peut expliquer certaines choses
    Voilà ce que je voulais écrire n engage que moi , bonne journée

    répondre
    1. Polyèdre

      Mieux vaut tard que jamais n’est-ce pas ? :-)

      Concernant « les Repas Ufologiques », ces derniers ne font pas d’ufologie et annoncent la couleur. Le but est de se faire rencontrer les gens dans un endroit convivial afin qu’ils puissent parler librement de leurs expériences ou en tant que curieux. Ils n’en tirent aucun profit, chacun payant sa propre consommation.

      Juste quelque uns parmi eux effectuent parfois des enquêtes, mais encore faut-il savoir comment elles sont réalisées et pourquoi elles sont si rarement publiées, mais ceci est une autre histoire …

      J’ai eu à fréquenter celui de Metz, je sais de quoi il en retourne.

      La page des R.U. de Plombière-Les-Bains pour ceux qui seraient intéressés sur les Vosges: https://lesrepasufologiques.com/category/plombiere-les-bains/

      Pour ma part, j’ai mis en place un blog qui parle de ces phénomènes sous divers aspects au niveau régional, j’invite notamment les Lorrains, Alsaciens, Luxembourgeois, Belges et Sarrois à venir consulter les cas qui ce sont déroulés près de chez eux par le biais d’une carte Google Maps qui répertorie tous les cas connus (enquêtés ou pas) issus de nombreuses sources à cette adresse: https://www.google.com/maps/d/viewer?hl=fr&authuser=0&mid=1NtB3pQnrQf8J3ruLw5xF3gVVEpw&ll=48.8433671435783%2C6.408076299999948&z=8

      Je suis également preneur de toutes informations, rectifications, localisation des cas et prêt à enquêter au besoin, alors n’hésitez pas à me contacter via le blog suivant: http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/

      Les astronomes amateurs ne sont pas exempt de commettre des erreurs d’interprétations, dans ce domaine nous ne pouvons pas nous fier simplement sur ce qu’appelle les sceptiques, l’argument d’autorité.

      Ainsi il en sera de même pour les astronautes ou pilotes d’avions ou n’importe quelle autorité militaire bien qu’ils aient certains outils pour savoir de quoi il parlent, les sceptiques n’en ont que faire et vous diront que leur radars ont détectés un écho fantôme dû à des cristaux de glace en haute atmosphère, ce genre de choses pour « enterrer » les cas.

      Idem avec les visions des pilotes, ils sauront bien vous prouver A+B qu’il y a eu confusion avec la planète Venus et compte tenu de leur évolution dans l’espace aérien, tout point de repère devient obsolète; à cela vous rajoutez la dose euphorique ressentie chez les pilotes compte-tenu de l’altitude pour que cela paraisse bien « scientifique » et vous obtenez un OVI, circulez, il n’y a rien à voir …

      A force de les consulter, on fini par connaître leurs travers parfois très tordus. Ces personnes font preuve de « cosmotrouille » et de mauvaise foi à moins que celle-ci soit inconsciente. Ce n’est pas avec de tels individus que la recherche s’en sortira grandie, même s’ils nous prêtent main forte grâce à certains outils bien utiles (leur unique côté positif).

      En attendant, d’autres oeuvrent utilement et activement sur le terrain …

      répondre
      1. NEMROD34

        « Concernant « les Repas Ufologiques », ces derniers ne font pas d’ufologie et annoncent la couleur. »

        Des repas ufologiques qui ne font pas d’ufologie, c’est logique…
        C’est comme au club des boulistes de Villemoustous on y parle de tricot…

        répondre
        1. Polyèdre

          Le sens des mots… Chacun les comprends à des niveaux différents.
          Si tu réduis le mot « ufologie » à « foutaise » ou « connerie », çà te regarde.

          Il y a les généralités (à prendre ou à laisser sur le phénomène), ceci est débattu au sein des RU (du moins ce qui en reste), et de l’autre, les enquêtes proprement dites, des protocoles à respecter, des vérifications à effectuer, des études de cas, des statistiques etc…

          C’est cela que j’appelle « faire de l’ufologie », c’est à dire produire un travail réel basé sur des faits avérés, sourcés ou que l’on aura été chercher soi-même sur le terrain. « Faire de l’ufologie », c’est essayer de faire les choses raisonnablement tout en restant curieux et ouvert.

          Maintenant que tu ne sois pas d’accord avec çà, je m’en contrefiche.

          répondre
        2. SERAY Patrice

          Salut Nemrod
          On a vu depuis longtemps ce que donnais les repas ufologique. J’ai soutenu sans réserve ceux qui temps de Gérard Lebat, un homme intègre avec l’ouverture d ‘esprit idoine. J’ai soutenu ceux de Nancy, St Dié, de Colmar … Mais la suite est hélas moins réjouissante et l’ambiance par la suite tournait quasi au sectarisme. je sais ce que je dis !
          Faire des repas ufologique afin d’informer les gens est une bonne idée mais encore faudrait-il que cette idée soit en toute objectivité. Un œil sur les programmes suffit pour comprendre le peu de sérieux de cette structure (et j’ajoute hélas).

          Mais il convient aussi de reconnaître que parfois il y eut de bonne chose. ensuite il est vrai que des « repas ufologique » qui ne font pas d’ufologie c’est drôle !

          Quant à la cosmotrouille c’est tellement ridicule que je fais l’impasse. Un sceptique n’étant pas un adepte acharné de l »hypothèse zitis, je te laisse, Nemrod, imaginer le fou rire qui me prend…

          répondre
  5. SPITZER Christophe

    Ce que je trouve curieux, c’est que Patrice dise: « J’ai été très intriguée et j’ai alors rejoint une association ufologique. » explique-t-elle. Mais, très pragmatique, elle ne s’est pas arrêtée là. Elle a poursuivi ses recherches et a vite découvert l’explication rationnelle de sa vision. »

    Francine aurait vite découvert l’explication rationnelle de sa vision..vision qui date de 1970. J’étais modérateur (Buckwild) de leur forum Ufo-Logic dans les années 2000 (après 2005), soit plus de 30 ans après les faits et à ma connaissance, Francine n’avait pas trouvé d’explication rationnelle puisque le cas avait été débattu et que j’avais même procédé à une reconstitution avec un simulateur de vol (FS9). Donc ou ma mémoire me joue des tours, ou c’est un mensonge. Si c’est le cas, je ne serais pas DU TOUT surpris. That’s UFAUX-SCEPTICISME after all…

    répondre
  6. SERAY Patrice

    En voilà des commentaires bien des années plus tard. je ne répondrais pas à la place de Francine, mais je constate comme à l’habitude des procès d’intention mal approprié.
    L’intention malsaine de buckwill par exemple qui, il est vrai, fut modérateur sur notre forum, et heureusement il n’y est plus . Lui qui parle soit de mensonge ou de sa mémoire qui lui jouerai des tours ! Curieuse façon de procéder là encore et un manquement à la réflexion : le raccourci journalistique !!! ufo l’Savoir non ?
    Quant à Polyêdre il est fidèle à ses très mauvaises habitudes et ignore superbement ce qu’implique le scepticisme, alors il donne sa définition, ce qu’il croit que c’est ! Dommage une fois encore. Les attaques décidément en ufologie sont légions, les constructions bien moindres !
    Mais je ne suis pas réellement surpris, le côté gamin est bien visible ici.

    répondre
    1. Polyèdre

      Je vous donne ma vision du pseudo-scepticisme dans laquelle vous, vous embourbez jusqu’au coup depuis des années. Je n’ai rien contre le scepticisme sans arrière pensé à partir du moment ou celui-ci apporte vraiment quelque chose, auquel cas nous passerons à autre chose. N’importe qui est en mesure de réfléchir et vérifier les informations dont-il a la tache. Tout comme n’importe qui peut affirmer ce qu’il veut en manipulant à sa guise l’information. Je me place dans l’optique de la recherche et la mise en avant d’un ou plusieurs phénomènes qui jusqu’à présent posent toujours problème. Est-ce une subversion que de l’envisager ? Je ne suis pas sur la ligne de l’explication prosaïque à tout prix afin d’en tirer gloriole et reconnaissance. Il ne faut pas faire des méprises, son cheval de bataille, il faut également être capable de se projeter en avant avec un esprit curieux et de découvertes. Vous semblez ignorer volontairement les publications ou prises de position de certains scientifiques pouvant donner du sens sur ce que nous ne connaissons pas encore. Votre « scepticisme » est hyper réducteur et ne permet pas d’évoluer favorablement pour une entente cordiale entre les différentes parties. L’unification du milieu est impossible, beaucoup ont essayés, toutes les tentatives ont échouées, dernière en date (voir l’intervention de Yann Vadnais à Ovni Paris). Vous ne cessez de vous lamenter de l’état actuel de l’ufologie (j’en suis désolé tout comme vous), et dénigrez le travail des « tenants » (toutes hypothèses confondues). Les méthodes employées (intimidations, attaques ad hominem, tribunaux) sont détestables au même titre que ceux que vous dénoncez. Si nous sommes dans un tel climat, c’est vous êtes en partie, aussi responsables. A force de mettre de l’huile sur le feu de manière régulière, vous entretenez la flamme de la haine réciproque. Je l’ai déjà dis et le redis, il faut savoir s’arrêter, faites votre travail dans votre coin, ne vous occuper pas des autres. Vous savez, ces trucs là dehors, ils seront toujours présents après notre passage sur Terre, en cela vous ne pourrez rien y faire.

      répondre
      1. SERAY Patrice

        Vous faites comme à votre (mauvaise) habitude des amalgames et ne prenez que ce qui vous arrange. Alors permettez que j eremette les choses en place :
        – je suis sceptique et n’implique que ma personne lorsque je parle.
        – Je ne place JAMAIS tout le monde dans le même panier et ne fait pas de généralité sur les TC, juste sur ceux qui affirme et ne prouve rien. C’est cela la démarche sceptique.
        Si vous avez des cas solide avec preuve autre que le testimonial, j’accepterai d’envisager autres choses de moins prosaïques que les méprises prouvées ou suffisaient étayées ^pour éliminer le cas.
        -Je vous invite à faire un come-back sur vos certitudes et vous demandez où sont les preuves. Le nombre n’est pas qualité dans l’information ufologique.
        – faire une critique d’hypothèses, sévère ou pas, n’est pas du dénigrement. Je fais le distinguo entre celui qui dit et ce qu’il dit. mais cela vous ne pouvez le voir car votre ressenti envers le sceptique que je suis vous en empêche.
        -Tout cela, vos affirmations et commentaires négatif n’arrange pas l’ufologie puisque vous vous centrez sur le personnage.
        -Mettez donc à profit vos certitudes pour mettre à mal nos explicitations sur nombres de cas, voilà qui serait constructif et si vous éléments sont recevables, falsifiable, palpable vous allez être sacrément surpris.
        – Avent de vouloir une remise en cause il conviendrait d’en un premier temps de se positionner sans arrière pensée.
        – Dernier mot sur les repas ufologique qui, depuis des années ne font pas d’ufologie (!!!) peut-être revoir la qualité des intervenants non ? Parlez de la « prédation des âmes » ou des certitudes que nous sommes visités par des entités extérieurs sans aucun recul, n’est pas très sain, c’est un avis perso.

        Bref, il reste du travail, j’en prend ma part niveau communication et vous vous restez en rade ? Vous affirmez ça et là avoir des cas solide, dûment enquêté, je ne vous met pas en doute, mais où sont-ils ? Car à vouloir mettre des bémols sur le discours sceptique, à vouloir les rendre ridicule ou les faire taire, il faut du répondant, de la matière. Mais ça doit être soit trop simple, soit moins solide qu’affirmez systématiquement…
        Quand au tribunaux, laissez donc votre rêve à ce niveau, vous ignorez tout, y compris la véracité en cette matière. mais l’avis d’un ou deux de vos amis dans le même trip dois fortement peser sur votre ego ?

        répondre
        1. Polyèdre

          Ego, toujours l’ego… C’est obsessionnel chez vous. Je vous l’ai déjà dit, je ne suis qu’un petit maillon, je n’ai pas d’importance, le travail et la matière grise à produire pour expliquer ce que sont ces choses est bien plus important. Votre attitude collégiale (UFO Scepticisme et vos amis zététiciens de la Tronche en Biais et consorts) consiste à étouffer et à rendre ridicules tous ceux qui s’ intéressent à ces phénomènes dans leur ensemble. J’estime avoir le droit et le devoir de ne pas adhérer à vos principes et de continuer à proclamer haut et forts que vous êtes sur un chemin qui ne mène nulle part.

          répondre
      2. NEMROD34

        « Vous semblez ignorer volontairement les publications ou prises de position de certains scientifiques pouvant donner du sens sur ce que nous ne connaissons pas encore. »

        Ce n’est pas qui expliquais précédemment que la recherche avancée mais restait secrète dans un cercle restreint ? Dans ce cas comment reprocher de ne pas lire ce qui n’est pas publié ? Ta logique shadock est difficile à suivre …

        répondre
      3. NEMROD34

        « Je me place dans l’optique de la recherche et la mise en avant d’un ou plusieurs phénomènes qui jusqu’à présent posent toujours problème. »

        Quel problème ?
        Tout le monde s’en fout …
        Tu vis un peu ?

        répondre
  7. Francine Cordier

    « Vous semblez ignorer volontairement les publications ou prises de position de certains scientifiques pouvant donner du sens sur ce que nous ne connaissons pas encore. Votre « scepticisme » est hyper réducteur et ne permet pas d’évoluer favorablement pour une entente cordiale entre les différentes parties.
    Vous ne cessez de vous lamenter de l’état actuel de l’ufologie (j’en suis désolé tout comme vous), et dénigrez le travail des « tenants » (toutes hypothèses confondues). Les méthodes employées (intimidations, attaques ad hominem, tribunaux) sont détestables au même titre que ceux que vous dénoncez. Si nous sommes dans un tel climat, c’est vous êtes en partie, aussi responsables. A force de mettre de l’huile sur le feu de manière régulière, vous entretenez la flamme de la haine réciproque. Je l’ai déjà dis et le redis, il faut savoir s’arrêter, faites votre travail dans votre coin, ne vous occuper pas des autres.  »

    Ecrit le gars qui commente un article de presse d’il y a 5 ans ! Le ridicule ne tue pas, la preuve.

    « Vous savez, ces trucs là dehors, ils seront toujours présents après notre passage sur Terre, en cela vous ne pourrez rien y faire. »

    Où sont vos preuves ?

    Pour ceux qui s’interrogent sur notre position, voici un lien pour leur permettre de se faire une idée :

    https://www.youtube.com/watch?v=vVOtXmfCG3Q

    répondre
    1. Polyèdre

      Chère Francine, les preuves existent, elles sont indirectes et découlent de faits établis. Vous les attendez toujours, elles sont pourtant bien là et vous n’en prenez pas garde. Aussi il ne servira strictement à rien de vous les présenter, de les argumenter car vous ne voulez point les prendre en considération. Votre travail ne permet pas d’aborder la thématique sous un angle différent et sur des bases et principes scientifiques. Ce qui est perçu par les témoin d’observations très rapprochées (pas de petits points minuscules) est évocateur à plus d’un titre. Il existe des cas avec traces et effets divers et variés dont vous n’avez pas connaissance. Il existe un autre point pour lequel vous n’êtes pas en mesure d’appréhender, c’est celui de l’expérience d’un moment très fort face à l’un de ces phénomènes et la confiance envers celui qui l’expérimente en tant qu’enquêteur de terrain ou bien de scientifique. Beaucoup hésitent encore à en parler, mais si vous suivez, deux ont fait le premier pas outre-Atlantique. Puis il existe cet Italien très connu… Votre méthodologie est incomplète, vous, vous braquez dès que l’on évoque l’éventualité d’un phénomène exogène, (ou endogène), inconnu. Cette attitude est contre productive et profondément anti-scientifique, voir dogmatique. Vous suivez pourtant bien le professeur Piccoli… Je respecte sa façon d’exposer son travail et je l’ai déjà sollicité. Il serait plus à même de laisser la recherche ufologique faire son chemin telle qu’elle devrait être au lieu de la réduire sans cesse à des méprises et autres foutaises mythologiques faisant votre petit fond de commerce (façon de parler, vos opuscules ne font pas recette). Je ne vous apprends rien, à notre niveau, nous sommes dans l’amateurisme, vous n’avez pas idée du milieu ou cette recherche a cours. Continuez votre croisade aussi longtemps que vous le voulez, cela ne bouleversera pas l’ordre établi. Ces intelligences sont réelles mais probablement pas celles qui vous obsèdent depuis des lustres, à savoir vos « Zitis ».

      répondre
  8. NEMROD34

    « Chère Francine, les preuves existent, elles sont indirectes et découlent de faits établis. Vous les attendez toujours, elles sont pourtant bien là et vous n’en prenez pas garde. Aussi il ne servira strictement à rien de vous les présenter, de les argumenter car vous ne voulez point les prendre en considération. »

    Donc tu reproches de ne pas prendre en compte des preuves que tu ne montre pas …
    Plus idiot c’est difficile …

    C’est ça tes supers recherches ?
    https://www.youtube.com/watch?v=PrFa1AHWhxU&feature=youtu.be&fbclid=IwAR0m10K9yoTKmZrP5fN7VHpyoqZFFEEwCTJFYlTOGwZ0VA67XL7biL2c5jY

    répondre
    1. Polyèdre

      Je me contente de publier des enquêtes de temps à autre, pas entrain de tabler sur la matière que l’on peut extraire de celles-ci car ce n’est pas mon créneau. Je te parle d’autres personnes qui sont plus à même de mener ces recherches et de fournir une analyse qui tient la route. Je ne suis qu’un spectateur qui soutient les actions menées par la SCU ou le Mufon-CES. C’est la meilleure façon de fonctionner pour déboucher sur du concret. Votre travail est complètement différent, il ne répond absolument pas au cahier des charges scientifiquement parlant, il se base uniquement sur les sciences molles.

      répondre
  9. SERAY Patrice

    Il n’y a aucune preuve. Polyêdre se trompe de sens pour ce mot. la sémantique est plus rigoureuse. En revanche je comprends (et oui) sa position. Ce n’est pas la notre tout bêtement.
    Il nous parle de recherche qui seraient en cours, sous entendu plus avancées mais c’est son credo, sa conviction, ce qu’il croit.. Donc oui nous allons poursuivre nos « décorticages » dans l’espoir de trouver une preuve (une véritable) et non une vue de l’esprit.
    Ce qui serait surprenant ce n’est pas d’être d’accord finalement, c’est que cesse les attaques inutiles et contre productifs de ces TC particulier.
    Moi aussi je rêve la nuit…

    répondre
    1. Polyèdre

      J’en ai plus qu’assez de vos certitudes. Plutôt que de m’époumoner à parler à un mur, je vous propose de lire la traduction d’un article paru en 2013…

      Depuis très longtemps, la communauté scientifique se méfie de l’étude des OVNI, et les scientifiques eux-mêmes hésitent à parler de leurs croyances sur des phénomènes aériens inexpliqués.

      Mais cette attitude est en train de changer, et de nombreux scientifiques se joignent à la discussion sans craindre le ridicule.

      « Les OVNI sont des phénomènes réels. Ce sont des objets artificiels sous contrôle intelligent. Ils sont sans aucun doute le fruit d’une technologie extrêmement avancée », déclare le physicien Eric Davis, un chercheur sur les déplacements à la vitesse de la lumière.

      M. Davis, physicien chercheur à l’Institut des études avancées d’Austin, étudie la physique de la propulsion, qui, espère-t-il, permettra un jour aux humains de se déplacer facilement et rapidement dans notre voisinage galactique.

      Il est conscient de la perception du public – principalement des sceptiques et des démystificateurs – selon laquelle aucun scientifique légitime n’aborderait jamais le sujet des OVNI.

      « Ils ont tort, ils sont naïfs, têtus, étroits d’esprit, effrayés et craintifs. C’est un gros mot et un sujet interdit. La science est une question d’ouverture d’esprit. Vous ne devriez pas vous moquer des gens. Vous devriez faire preuve de plus de déférence et de respect à leur égard … Les scientifiques doivent revenir à l’utilisation de la méthode scientifique pour étudier des choses qui sont inconnues et inhabituelles, et le sujet des OVNI est l’un d’entre eux ».

      Le physicien, qui a récemment remporté un prix de l’Institut américain d’aéronautique et d’astronautique pour son étude intitulée « Faster-Than-Light Space Warps, Status and Next Steps », connaît de nombreux collègues qui étudient discrètement les OVNI.

      « Il y a des scientifiques qui ont connaissance de preuves et de données d’observation qui ne sont pas réfutables. Elles sont absolument corroborées, en utilisant des techniques et une méthodologie médico-légales. Mais ils ne vont pas le faire savoir parce qu’ils le craignent. Ce n’est pas le sujet – ils craignent les réactions de leurs collègues professionnels. L’impact sur leur carrière pourrait être préjudiciable et ils auraient une mauvaise publicité.

      « Ce n’est pas un domaine de recherche acceptable et financé. La Fondation nationale des sciences n’accepte pas les OVNI comme sujet d’étude scientifique ».

      Il peut être surprenant que de nombreux scientifiques s’intéressent aux OVNI depuis des décennies.

      Pendant 20 ans, l’astronome J. Allen Hynek a été le consultant scientifique de l’armée de l’air américaine sur les OVNI lors de son célèbre projet d’étude sur les OVNI « Blue Book » qui s’est terminé en 1969.

      Davis pense que le domaine des enquêtes sur les OVNI n’appartient pas vraiment aux scientifiques.

      « C’est le domaine du renseignement militaire », suggère-t-il. « Le fait que des vaisseaux [inconnus] volent autour de la Terre n’est pas un sujet scientifique, c’est un sujet de collecte et d’analyse de renseignements. C’est parce que les OVNI ne sont pas un phénomène naturel, et c’est ce que la science étudie.

      répondre
  10. SERAY Patrice

    Aucune certitude, encore un écart de votre part ou une interprétation (une de plus) de votre part.. C’est une (mauvaise) habitude.
    La problème est plus simple en réalité : Aucune preuve d’une origine exotique (exogène, autre conscience, et tout le toutim) et vous le savez mais préféré vous leurrer.
    Si, moi et mes « copains » comme vous dites (curieux amalgame mais guère surprenant n’est-ce pas !) vous gênent autant que cela, si la validation des arguments n’est pas dans votre créneau et autres critères de recherches, pourquoi donc vous acharner sur nos personnes, qui, de votre propre aveu, n’amène rien à l’ufologie ? J’y vois autre chose, mais…
    Je note que malgré notre curiosité, rien à se mettre sous la dent de votre part… hum !
    Pour les autres lecteurs, voici une partie du travail des sceptiques, vous verrez pas de porte fermées, mais surtout pas de certitudes infalsifiable, indémontrable…bref, autre chose que du bla-bla. Du cas par cas comme devrait le faire un « ufologue ».

    https://cnegu.forumactif.org/

    répondre
  11. Polyèdre

    Oh vous pouvez vous lancer des fleurs, personne ne viendra courir apprécier votre travail.

    Je pense qu’il est aussi nécessaire de redéfinir ce qu’est une preuve car manifestement cela vous passe un peu au-dessus de la tête…

    L’expression « preuve scientifique » trop souvent utilisée dans les écrits et dialogues consacrés aux phénomènes dits « ufologiques » n’est pas la bonne expression, nous devrions plutôt dire « validité des faits ou éléments d’enquête en rapport avec l’observation » …

    Bien qu’on admette que la preuve est l’établissement de la réalité d’un fait et qu’elle présente l’avantage d’être crédible, il faut savoir que l’expression « preuve scientifique » souvent utilisée dans les médias populaires, pour bon nombre de scientifiques cela n’existe pas.

    Voici un texte de Karl Popper à méditer (enseignant et philosophe des sciences du XXᵉ siècle) :

    « Dans les sciences empiriques, qui seules peuvent fournir des informations sur le monde dans lequel nous vivons, les preuves n’existent pas, si nous entendons par “preuve” un fait qui établit une fois pour toutes la vérité d’une théorie »

    Et aussi ceci :

    « Une preuve scientifique est une preuve servant à soutenir ou à infirmer une théorie ou une hypothèse en science. Une preuve devrait être empirique et son interprétation respecter la méthode scientifique. Les critères pour accepter une preuve varient selon le domaine scientifique, mais la force d’une preuve scientifique est généralement basée sur les résultats de l’analyse statistique et de la qualité des témoins (contrôles) ».

    Dans un événement dit « ufologique », on n’est pas dans le domaine de la science mais celui de l’enquête de terrain en rapport avec un fait divers. L’utilisation « preuve scientifique » n’est pas appropriée.

    Les hypothèses ou les croyances d’une personne sur le lien possible entre les observations et une hypothèse, l’influence sur sa décision de prendre les observations comme preuves.

    Ces hypothèses ou croyances influencent également la façon dont une personne utilise les observations comme preuves.

    Le chimiste Michel-Eugène Chevreul a écrit en 1856 :

    « Un phénomène frappe vos sens ; vous l’observez avec l’intention d’en découvrir la cause, et pour cela, vous en supposez une dont vous cherchez la vérification en instituant une expérience.

    Le raisonnement suggéré par l’observation des phénomènes, institue donc des expériences, et ce raisonnement constitue la méthode que j’appelle expérimentale, parce qu’en définitive l’expérience est le contrôle, le critérium de l’exactitude du raisonnement dans la recherche des causes ou de la vérité ».

    Si vous n’êtes pas en mesure de comprendre cela, c’est que vous faites vraiment preuve de mauvaise volonté et fabriquez votre « ufologie » comme bon vous semble avec des outils quelque peu… biaisés.

    répondre
  12. SERAY Patrice

    Alors répétons une dernière fois :
    preuve

    nom féminin

    Ce qui sert à établir qu’une chose est vraie.
    Preuve matérielle, tangible.

    Vous le pouvez ? Non !
    Après essayez juste de comprendre que vos ressentis envers nos personnes, ce que vous pouvez en dire, n’a aucune espèce d’importance.
    L’Ufologie est ainsi, c’est de la faute des ufologues, ce que je ne suis pas.
    Cela ne vous convient pas ? Tant pis, je ne suis pas là pour vous convaincre de quoique ce soit. je constate :
    – Vous affirmez mais ne prouvez rien. Simple.
    Je ne reproche pas une croyance mais simplement l’affirmation d’une chose indémontrable.
    Vous dites avoir des dossiers solides, où sont-ils ? Jamais une réponse, toujours un échappatoire.

    Je vous laisse avec vos interprétations souvent fallacieuses, biaisées et parfois mensongères (volontaire ? Je ne sais pas) et votre manque de rigueur . C’est mon avis, pas celui obligatoirement d’autres sceptiques (donc pas d’amalgame). Après faites comme vous voulez, moi je poursuis ma quête et m’appuie sur des gens, y compris TC (non péjoratif etc…) qui ouvre leurs dossiers.

    Je vous laisse volontiers le dernier mot (qui ne manquera pas !)

    répondre
    1. Polyèdre

      C’est donc que vous, vous y attendiez… Merci pour cet honneur !

      Vous avez vos idées, j’ai les miennes, nous sommes encore en démocratie, donc tout va bien dans le meilleur des monde. Je ne cherche à convaincre personne. Je me contente de diffuser des informations (sourcées, vérifiées autant soit peu) concernant des enquêtes (entre autres) pour qui veut prendre ces éléments en considération, le reste, je laisse les autres faire leur tambouille.

      Quand au débat s’il a lieu (j’en doute), il est loin d’être clos sinon il y a fort longtemps que nous serions déjà passés à autre chose.

      Pour finir, je voudrais pour une fois être d’accord avec vos idées, mais dans ce cas, nous aurions tous les deux tort.

      Bonjour chez vous.

      répondre
  13. héléna

    Vos messages sont bien intéressants mais trop long, c’est un forum ici pas un livre et public. Donc si vous pouviez résumer votre pensée…
    En tant que non spécialiste moi je dis juste que dans le doute on ne peut exclure des hypothèses, que l’univers est grand et que s’il en existe d’autres la vie peut aussi exister ailleurs et si c’est le cas on ne peut qu’espérer qu’elle existe sous des formes plus intelligentes que l’homme car dans le cas contraire il serait dommage que l’univers ne soit habité que par une race aussi stupide que la nôtre.
    D’autre part ces phénomènes inexpliqués peuvent aussi être des opérations militaires ou manœuvres secrètes que les pays préfèrent encore laisser comme inexpliquées et laisser croire qu’elles sont d’origine extra-terrestre pour ne rien dévoiler.
    L’armée et les armées font des choses que personnes ne sait. J’ai tendance à penser qu’on ne peut faire confiance aux armées du monde.

    répondre
  14. SERAY Patrice

    Alors résumons.
    – Les OVNis’ (PAN) existent puisque nous avons des témoignages.
    – Les ET existent probablement mais c’est juste une opinion et ne puis prouver que ce que je pense est vrai.
    – Lier les deux ma parait impossible car indémontrable, aucune preuve !

    Côté TC (tenant-croyant non péjoratif c’est juste pour faire un distinguo), le témoignage est une preuve et donc le phénomène existe et est probablement d’origine exotique.
    Côté Sceptique, sans éliminer cette hypothèse exotique (celle que vous voulez) nous ne pouvons la mettre en avant car indémontrable. je ne me vois pas dire à un témoin « Ce que vous avez vu est un engin Et ou une manifestation d’une intelligence quelconque (intra terrestre par exemple – liste non exhaustive ici). Soit on démontre soit on constate sans aucune extrapolation. Faire preuve de retenu me parait nécessaire intellectuellement parlant.Ce discours ne convient pas aux TC bien entendu qui pensent donc que nous ne sommes que de vils débunkeurs !
    Enfin, je pense que l’homme n’est pas aussi stupide finalement, mais c’est un autre débat.

    J’espère avoir répondu (un peu) à votre questionnement Héléna ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.