Search
jeudi 13 déc 2018
  • :
  • :

Mobilisation pour sauver le service ferroviaire sur la ligne Epinal – Saint-Dié-des-Vosges, suspendu à compter du 22 décembre

image_pdfimage_print

Mobilisation_CGT_Ligne_Epinal-SDDV-7Mardi après-midi, une bonne soixantaine de personnes ont participé à un rassemblement devant la gare SNCF puis la sous-préfecture de Saint-Dié-des-Vosges, organisé à l’appel de la CGT afin de protester contre l’imminente suspension du service ferroviaire sur la ligne ferroviaire Epinal – Saint-Dié-des-Vosges.

Car à compter du samedi 22 décembre prochain, plus aucun train TER ne circulera entre la préfecture et la sous-préfecture des Vosges. A la place, des bus seront mis en circulation. Le motif avancé par SNCF Réseau pour justifier cette suspension de service à durée indéterminée ? Une vétusté des infrastructures de la ligne, notamment le tunnel de Vanémont. Une vétusté qui demanderait un investissement conséquent à hauteur de 33 millions d’euros pour tout remettre en état. Un argument que n’accepte pas le collectif de défense de la ligne Epinal – Saint-Dié-des-Vosges – Strasbourg, composé du syndicat Cheminots CGT de Saint-Dié-des-Vosges ainsi que des associations d’usagers ADELE-S, TG2V et Bruche-Piémont-Rail.

« Nous mettons en doute cet argument de la vétusté, car nous avons des informations qui confirment qu’une suspension dès le 22 décembre n’était pas obligatoire. Ce discours est inacceptable, puisqu’il occulte tout le travail régulièrement réalisé par les techniciens sur les infrastructures. Au niveau du collectif, on se sent floués car nous avons demandé des informations sur l’avenir de la ligne dès la fin d’année 2016, sachant que la décision de « suspendre » le service ferroviaire n’a été dévoilée que le 6 juillet 2018. Pourquoi cette annonce tardive ? La poursuite du développement de cette ligne structurante doit se faire dans la continuité des travaux réalisés récemment entre Saint-Dié-des-Vosges et Saales. Des travaux rendus possibles grâce à une contribution importante de la Région et accompagnés par la mise en place, depuis le 1er septembre 2018, d’une offre de dessertes très attractive en coopération avec l’opération public SNCF Mobilités entre Saint-Dié-des-Vosges et Strasbourg » a déclaré le secrétaire de l’union locale CGT Cheminots Gérard Coinchelin, qui demande« l’annulation du projet de fermeture et la remise en circulation des trains. Après cela on pourra discuter sereinement de l’avenir de la ligne Epinal – Saint-Dié-des-Vosges. Car le débat est floué, les règles ne sont pas respectées. En plus de la suspension de service précoce, on n’a par exemple aucune information sur l’état du tunnel de Vanémont. »

Ce même mardi après-midi, l’élu syndical et d’autres représentants du collectif ont été reçus par la sous-préfète Sylvie Siffermann avec David Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges et vice-président de la Région Grand Est délégué aux Mobilités et Infrastructures de transport. Au terme de la réunion, ce dernier a déclaré que « aujourd’hui, la Région se bat pour conserver le train sur cette ligne, envers laquelle je suis modérément optimiste. Nous cherchons des solutions mais ça ne se fera pas comme autrefois, il faudra trouver de nouvelles pistes. »

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.