Search
jeudi 22 nov 2018
  • :
  • :

Pénurie de sperme en Lorraine Le CHRU de Nancy cherche des donneurs

image_pdfimage_print

don-spermeChaque année, plus de 3 000 couples rencontrant des difficultés à avoir un enfant se lancent dans une démarche d’assistance médicale à la procréation. A ce jour, près de 50 000 enfants sont nés grâce à l’aide de spermatozoïdes de donneurs. Le CECOS, le Centre d’études et de conservation des œufs et du sperme de Nancy recherche à nouveau des donneurs.

Bien qu’en constante augmentation, les dons d’ovocytes et de spermatozoïdes ne sont pas suffisants pour répondre aux besoins des couples infertiles. Face à cette pénurie, le Centre d’Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme (CECOS) de Nancy invite tous les hommes âgés de 18 à 45 ans et en bonne santé, à se porter candidat au don de spermatozoïdes. Un appel au don qui s’inscrit dans la campagne nationale d’information et de recrutement sur le don de gamètes lancée par l’Agence de biomédecine du 3 au 18 novembre 2018.

Tous les hommes, âgés de 18 à 45 ans en bonne santé, peuvent se porter candidats au don de spermatozoïdes afin d’aider des couples concernés par une infertilité médicale à devenir parents.

En France, plus de 3000 couples seraient concernés par une infertilité et sont inscrits pour bénéficier d’un don de gamètes.

Contactez le CECOS de Nancy au 03 83 34 43 09
Maternité du CHRU de Nancy – 10, rue du Dr Heydenreich, Nancy

C.K.N.

sperme_don_CECOS_Nancy_01




2 réactions sur “Pénurie de sperme en Lorraine

  1. LM88

    Nous sommes déjà 7,6 milliards d’humains, soit 2,6 milliards  »de trop » pour que chacun ait accès convenablement à l’eau, l’électricité, l’éducation, la santé et l’emploi.
    Dans 20 ans, nous serons 10 milliards, soit 5 milliards  »de trop » (l’équivalent de la chine et de l’Inde réunies !). Il suffit d’aller sur le Site internet http://www.worldometers.info/fr/ pour avoir le vertige sur les chiffres qui défilent sur les compteurs en temps réel ! Sans commentaire. Alors, inutile d’en rajouter, ça déborde.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.