Search
jeudi 22 nov 2018
  • :
  • :

Vosges – Football : joueur suspendu 4 ans, la plainte de l’arbitre classée par la justice

image_pdfimage_print

Le dimanche 11 septembre 2016, le match de coupe de France entre Girancourt et Saint-Dié-Kellermann n’était pas allé à son terme, interrompu à la 75e minute par l’arbitre de la rencontre. Selon ce jeune homme de 18 ans, un joueur déodatien l’aurait menacé en lui mettant un doigt dans l’oeil.

Ce geste supposé du joueur déodatien avait ensuite fait la Une des médias régionaux et alimenté nombre d’articles. D’autre part, l’arbitre avait relayé aux médias sa plainte qu’il avait déposée auprès de la CRS autoroutière Lorraine Alsace à Jarville dès le lendemain du match. L’Union Nationale des Arbitres de France (UNAF), le syndicat des arbitres, s’était également porté partie civile.

Dans sa réunion du 29 octobre 2016, la commission de discipline de la Ligue de Lorraine de Football avait infligé au joueur une suspension de quatre ans ferme et retiré 3 points au classement de l’équipe de Saint-Dié Kellermann.

Si la “justice” du football a lourdement sanctionné le joueur et son équipe, il en va tout autrement de la justice pénale. En effet, le Procureur d’Epinal a décidé de classer la plainte de l’arbitre, il y a déjà quelques mois de cela.

Même si la décision du Parquet a fait beaucoup moins de bruit que les faits en eux-mêmes, ceux-ci ne connaîtront donc pas de suite judiciaire.




Une réaction sur “Vosges – Football : joueur suspendu 4 ans, la plainte de l’arbitre classée par la justice

  1. Anonyme

    Une fois de plus ça prouve bien que la <> du football pense être au dessus des lois de la justice de la république et ne la respecte pas… Donc par conséquent ne respecte ni le peuple, ni la démocratie. C’est malin d’agir ainsi, si les joueurs ne respectent plus les arbitres à l’avenir faudra pas s’étonner. (si le dit: « geste supposé » a eu lieu) comment se fait-il que le procureur ait classé l’affaire sans suite ? Ils sont magistrats, ils ont fait des études de droits à la commission de discipline de la ligue de lorraine de football ?! …A propos qu’en est-il de la version des faits du joueur ? A moment donné quand on a une responsabilité de « commission de discipline » faudrait tout de même être à la hauteur du titre et de la fonction en sachant gérer ce genre de situation en interne ! Sur le sol de la république Française ça porte un nom ce genre de procédé qui consiste à discriminer, ça s’appelle « de l’abus de pouvoir » envers un joueur, voire un acte malveillant déguisé. …Lorsqu’on ne respecte pas une décision de justice, c’est qu’on ne respecte pas la démocratie. En ce sens faut pas s’attendre à être respecté puisque par cet acte on ne respecte ni le peuple, ni la République et ses Magistrats.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.