Search
jeudi 22 nov 2018
  • :
  • :

Sécheresse : Ils vont ramener 200 tonnes de paille aux éleveurs en manque de fourrage

image_pdfimage_print
(photographie FDSEA des Vosges)

(photographie FDSEA des Vosges)

Le département des Vosges manque d’eau. La sécheresse a fait des dégâts dans les Vosges. La sécheresse sans précédent que connaît le département depuis le début de l’été met à mal les stocks fourragers des exploitations agricoles. Depuis le mois de juillet, les éleveurs sont obligés de puiser dans les réserves hivernales déjà faibles afin de nourrir leur cheptel.

La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs ont eu l’idée de nouer un partenariat avec la FDSEA de l’Aube afin de rapatrier 200 tonnes de paille par un convoi de tracteurs pour livrer des agriculteurs qui manquent de fourrage. Ce convoi est parti de Lamarche ce lundi matin et se rendra à Lusigny-sur-Barse à proximité de Troyes. Cet imposant ensemble repartira de l’Aube mardi matin afin de regagner le département des Vosges vers la mi-journée. Ce convoi va ramener 200 tonnes de paille aux éleveurs vosgiens en manque de fourrage. A 12h30, le convoi a fait une petite halte pour rassembler le convoi avant la traversée de Chaumont.

C.K.N.

(photographie FDSEA des Vosges)

(photographie FDSEA des Vosges)




5 réactions sur “Sécheresse : Ils vont ramener 200 tonnes de paille aux éleveurs en manque de fourrage

  1. froissard

    Il s’agit là d’un autre exemple de solidarité .En ces temps difficiles ou tout val pour tout le monde, il est utile d’écouter, de se comprendre et d’agir ensemble pour notre destin commun . La Terre nourrit tout les sages et les fous dit-on !….. Il est de bon ton de se souvenir que dans ce monde de brutes et de méchants, des valeurs d’entraide et de partage existent encore . Nous le petit peuple, qui ne sommes rien (……)disposons d’une arme redoutable, qui peut faire des ravages, pour mettre à la terre la racaille qui nous gouverne et ses commis ,zélés , au service des touts puissants :LA SOLIDARITE .Les agriculteurs nous nourrissent mais crèvent de la PAC ( politique agricole commune .Aimons nos paysans .L’alimentation est un enjeu de santé publique . Nous avons tout à gagner d’une agriculture raisonnée, bio, pour une alimentation saine. Il faut des prix rémunérateurs pour que vivent dignement nos agricultures, étranglés par l’agro bisness et les intermédiaires et les banques, puis les couts de production .Ouvriers et paysans, nous sommes le parti des travailleurs. Tous ceux qui se gavent sur le dos de la bête sont des oisifs, des parasites qu’il faut dénoncer sans retenue pour mettre à leurs privilèges

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.