Search
jeudi 18 oct 2018
  • :
  • :

Les mystérieuses tablettes zodiacales de Grand dévoilent encore leurs secrets ! C'était il y a 50 ans

image_pdfimage_print

tablettes-zodiacales-Grand-musee-departementalIl y a 50 ans, au mois de juillet, Chantal et Jean-Paul Bertaux explorent l’un des nombreux puits de l’agglomération antique de Grand et effectuent à cette occasion l’une des plus incroyables découvertes archéologiques.

En effet, les deux archéologues mettent au jour, à plus de huit mètres de profondeur, les fragments de tablettes en ivoire richement gravées. Les divinités égyptiennes, les lettres coptes et grecques représentées autour du soleil et de la lune plongent la communauté scientifique dans une grande perplexité. Que font ces objets dans un petit village vosgien ? Si l’un de ces diptyques rejoint les collections du musée départemental, le caractère exceptionnel de cette découverte amène André Malraux à déposer l’autre exemplaire au Musée d’archéologie nationale, à Saint-Germain-en-Laye.

Un demi-siècle plus tard, et plus de vingt-cinq ans après le colloque de Lyon, le Conseil départemental des Vosges s’associe à l’Université de Lorraine (http://hiscant.univ-lorraine.fr) pour présenter au public les résultats des nouvelles analyses scientifiques réalisées sur ces tablettes, ainsi que sur les objets qui leur étaient associés.

AU PROGRAMME :

Musée départemental d’art ancien et contemporain :

La présentation des tablettes astrologiques s’enrichit d’une borne multimédia qui fournit les clés d’interprétation du riche décor présent sur ces tablettes. Les signes du Zodiaque et les dieux égyptiens qui figurent les décans étaient rehaussés de couleurs révélées par les analyses récentes réalisées au Centre de recherche et de restauration des musées de France. L’utilisation conjointe de photographies et d’analyses a permis de caractériser les restes de polychromie originale constituée de noir de galène, de rouge vermillon, de jaune d’orpiment et de quelques traces d’or.

Site de Grand :

Pour la célébration de la découverte des tablettes astrologiques, les objets mis au jour dans le puits ont été restaurés pour être présentés au public dans l’espace d’exposition du site. Qu’il s’agisse de bijoux, d’objets en os, de céramiques ou encore de chaussures en cuir, ils témoignent de la vie quotidienne au 3e siècle de notre ère.

Dans l’espace d’accueil de l’amphithéâtre, la table numérique de Grand permettra également au public de connaître le contexte de découverte de ce puits implanté dans l’un des quartiers les plus riches de l’agglomération antique.

Journée d’étude organisées par l’Université de Lorraine et le Conseil Département / Université de Nancy – Campus de Lettres → Samedi 6 octobre 2018

Présentation au public des résultats des nouvelles analyses scientifiques réalisées sur les tablettes, ainsi que sur les objets qui leur étaient associés.

Campus Lettre et Science Humaines / 23 Boulevard Albert 1er- Nancy

Amphithéâtre Déléage de 13h30 à 17 h30 / Entrée Libre

Programme prévisionnel

►La fouille du puits 77 par Jean-Paul et Chantal Bertaux en 1967 et 1968 : histoire de la découverte et de la restauration (Thierry Dechezleprêtre)

►Les céramiques du puits aux tablettes astrologiques (Samantha Dub)

►Les tablettes de Grand et l’Egypte (Olivier Brandilly)

►L’astrologie en Gaule aux premiers siècles de notre ère (Florian Audureau)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.