Search
lundi 19 nov 2018
  • :
  • :

Dépistage des cancers : on a tous un rôle à jouer ! Dépistés tôt, ils peuvent être guéris dans 9 cas sur 10.

image_pdfimage_print

Fotolia_70569031_M_LOGO (2)Les femmes avancent ensemble pour repousser la maladie ! A l’occasion du mois d’octobre, la manifestation Octobre Rose permet de les sensibiliser à l’importance du dépistage du cancer du sein pour qu’elles puissent décider en toute connaissance de cause. Une femme sur 8 sera en effet concernée par le cancer du sein au cours de sa vie. Or, aujourd’hui, une sur trois ne se fait toujours pas dépister ou pas régulièrement en France. Pourtant, dépisté tôt, il peut être guéri dans 9 cas sur 10 !

Cancers_frise_recommandations

80% des cancers du sein surviennent après 50 ans. C’est pourquoi, entre 50 et 74 ans, les autorités de santé recommandent aux femmes d’effectuer un dépistage tous les 2 ans. Premier cancer en termes de fréquence et de mortalité chez les femmes, le cancer du sein cause près de 12 000 décès par an…

Comment bénéficier d’un dépistage gratuit du cancer du sein ?

Toutes les femmes vosgiennes âgées de 50 à 74 ans reçoivent tous les deux ans, de l’Avodeca, un courrier les invitant à prendre rendez-vous chez un radiologue pour réaliser une mammographie de dépistage (avec double lecture) pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, sans avance de frais.

Le dépistage du cancer colorectal en pratique

Entre 50 et 74 ans, les femmes et les hommes aussi sont concernés par le dépistage du cancer colorectal. Tous les deux ans, chacun reçoit un courrier d’invitation à consulter son médecin traitant pour obtenir un test de dépistage. Dans les Vosges, ce courrier est également envoyé par l’Avodeca.

Le dépistage consiste en la réalisation d’un test rapide et indolore, à faire chez soi. Le test immunologique permet de rechercher du sang dans les selles. En effet, certains polypes ou cancers provoquent des saignements. Une fois l’échantillon de selles prélevé, il suffit de l’envoyer au laboratoire de biologie médicale à l’adresse indiquée sur l’enveloppe T fournie avec le test. Si le résultat de ce test est positif, une coloscopie sera alors prescrite.

Le cancer colorectal est le deuxième cancer le plus meurtrier après le cancer du poumon. Il est responsable de 18 000 décès par an.

Dépistage du cancer du col de l’utérus

Les cancers du col de l’utérus sont principalement provoqués par des virus de la famille des papillomavirus humains (HPV). Ces virus se transmettent par voie sexuelle. Entre 25 et 65 ans, pour limiter les risques, il existe un test de dépistage : le frottis. Pour le réaliser, il suffit de prendre rendez-vous auprès d’un gynécologue, d’un médecin généraliste, d’une sage-femme, en cabinet ou dans un centre de santé, un centre de planification ou un hôpital. Le but du frottis est de repérer des cellules anormales au niveau du col de l’utérus, avant même qu’elles ne deviennent cancéreuses. Les lésions précancéreuses sont alors enlevées.

Chaque année, 3 000 nouveaux cas sont recensés et 1 100 femmes en décèdent. N’hésitez pas à en parler autour de vous…

Renseignements :

http://cancersdusein.e-cancer.fr/

https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Se-faire-depister/Depistage-du-cancer-colorectal

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cancer-sein

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cancer-col-uterus/prevention-cancer-col-uterus

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cancer-col-uterus

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.