Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Stéphane Viry : un homme libre Conférence de presse à Epinal

image_pdfimage_print

5R2A0828

Stéphane Viry après un an d’exercice comme député des Vosges a tenu une conférence de presse à quelques heures de la rentrée parlementaire.

Il a réaffirmé haut et fort son entière liberté de penser et de voter « en son âme et conscience » refusant toute pression politique de clan ou de chapelle à l’intérieur du parti des Républicains. C’est ainsi que pour la loi PACTE  (pour  plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises), proposée par Bruno Lemaire, il n’a aucun à priori et entend bien éplucher les 73 articles détaillés sur 400 pages de ce projet avant de se prononcer et de voter. Il a déjà souligné des points très positifs vers une plus grande liberté des entreprises et une plus forte redistribution des bénéfices aux salariés « mais il y a des angles morts, je pense en particulier à l’économie sociale et solidaire où c’est assez maigre alors que pour moi c’est une filière économique qui peut apporter de la valeur et de l’activité et au final une situation de travail ». Il a dores et déjà déposé plusieurs amendements et entend bien peser de tout son poids pour faire évoluer ce texte avant le vote final.

Suivront deux textes importants qui seront examinés jusqu’à la fin 2018 : la loi de finance et le projet de financement de la sécurité sociale. Comme l’année passée, Stephane Viry sera rapporteur sur la mission « Travail Emploi » et nous confirme sa grande fierté d’avoir la liberté d’affirmer ses convictions sur les emplois aidés, ce qui lui donnera l’occasion de mener des auditions dans ses Vosges natales.

Il s’est ensuite prêté au jeu des questions des représentants de la presse locale : la Grande Région, l’avenir des retraites, le positionnement des républicains sur l’échiquier de l’opposition, l’affaire Benalla, les députés constructifs ou groupe AGIR…

Suite à son élection, Stéphane Viry était « Macron exigent »  : il est aujourd’hui « Macron dissident » suite à une politique gouvernementale qui n’a pas sorti le pays de ses démons et de ses faiblesses.

En tout cas, on doit reconnaitre en lui un homme de conviction, tout le contraire d’un député godillot mais réussira-t-il à renverser les montagnes ? C’est tout ce qu’on peut lui souhaiter.

MC

Photo Michel Conraud

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.