Search
lundi 22 oct 2018
  • :
  • :

Les salariés de Viskase protestent contre la suppression de 92 postes Une journée ville morte le 6 octobre

image_pdfimage_print
(photographies Michel Conraud)

(photographies Michel Conraud)

L’entreprise Viskase de Capavenir Vosges Thaon prévoit de supprimer 92 postes. C’est l’annonce qui a été faite la semaine dernière lors d’un comité central d’entreprise. Ce jeudi matin, les salariés étaient rassemblés devant l’usine pour protester contre ces suppressions.

Le secrétaire général du comité central d’entreprise, Daniel Haumonté ne décolère pas. « L’usine va délocaliser la production en Pologne où les ouvriers sont payés moins » assure-t-il. Le 20 septembre dernier, le comité central de l’entreprise Viskase a annoncé la suppression de 92 postes sur les 279 actuellement et les 34 intérimaires du site de Thaon. L’entreprise sera délocalisée en Pologne où la main d’œuvre est moins chère.  Une nouvelle difficile pour les salariés qui étaient rassemblés ce jeudi matin devant l’usine de Thaon. Le maire, Dominique Momon est venu soutenir les salariés de la société spécialisée dans la production de boyaux pour la charcuterie.

Les salariés veulent se battre. Les représentants du personnel ont annoncé une journée ville morte le samedi 6 octobre à partir de 14h à Capavenir Vosges Thaon. Le rendez-vous est déjà fixé devant l’usine Viskase de Thaon.

Depuis quelques jours, le panneau Thaon-lès-Vosges a été remplacé par « Varsovie, ex capitale mondiale du Boyau Cellulosique, 92 postes supprimés ».

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.