Search
mardi 23 oct 2018
  • :
  • :

Une famille de demandeurs d’asile dans la rue

image_pdfimage_print

refugies-vosgesUne famille en demande d’asile est arrivée cette semaine à Epinal, mais le 115 est saturé. L’association Asil’accueil88 et les militants du Cercle du silence se sont réunis ce vendredi devant la gare d’Épinal pour protester contre la situation et venir en aide à cette famille de demandeurs d’asile.

La famille de 6 personnes les deux parents, le grand père, et trois enfants n’ont aucun hébergement. « C’est une famille complètement abattue qui se retrouve ici à Épinal, avec 3 jeunes enfants de 10, 8 et 5 ans avec leurs parents et un grand-père. Nos réseaux essaient de les accompagner, sans solution. » explique Jean-Louis Didelot de l’association Asil’accueil88.

La famille fuit le Kazakhstan, pays à majorité musulmane. L’évolution de ce pays a rendu leur situation totalement invivable. Ils sont arrivés en France le 5 septembre dernier. Ils arrivent à Paris et s’orientent sur Bordeaux où ils espéraient trouver un hébergement mais s’aperçoivent en quelques jours que le 115 ne peut pas les héberger. Ils dorment dans la rue, mais sont évacués de la cour de l’hôpital où ils se réfugiaient en attendant des soins… Ils s’orientent alors vers Epinal, mais là aussi le 115 est débordé. Les membres de l’Association Asil’Accueil se relaient pour rester à leurs côtés en attendant le sésame donné par le 115.

« Dans cet espoir, nous renouvelons nos appels au 115 cinquante fois au moins avant d’accéder à la personne qui prend enfin compte de la situation, les oriente vers un hébergement à St Dié et se ravise 10 mn plus tard… La réceptionniste explique de son mieux que l’hébergement est totalement saturé, une saturation maximum pour les Vosges, « allez à la Préf de Metz » » commente Jean-Louis Didelot.

C.K.N.

(photographie d’archives)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.