Search
lundi 19 nov 2018
  • :
  • :

Artisans – Le stage de préparation à l’installation remis en cause

image_pdfimage_print
(photographie d'illustration)

(photographie d’illustration)

Ce lundi se déroulait un stage de préparation à l’installation dans les locaux de la chambre des métiers et de l’artisanat des Vosges à Epinal. Stage qui pourrait être remis en cause suite à la Loi Pacte portée par Bruno Le Mairie.

Avec la Loi Pacte, les artisans et micro-entrepreneurs ne seront plus obligés de suivre un stage de préparation à l’installation, d’une durée de 30 heures, avant de pouvoir créer leur entreprise et s’immatriculer au répertoire des métiers. Ce lundi, à l’occasion d’un stage de préparation à l’installation, une vingtaine de stagiaires étaient à la Chambre des métiers et de l’artisanat des Vosges. Le stage s’est déroulé en présence des députés Stéphane Viry et Gérard Cherpion, et du sénateur Daniel Gremillet, le Président Christophe Richard a présenté l’intérêt de ce stage de formation des futurs artisans au ba ba de la gestion d’une entreprise.

En effet, le projet de loi PACTE remet en question l’obligation de suivre cette formation (jusqu’à présent obligatoire) pour devenir artisan (c’est-à-dire chef d’entreprise).

Ce stage permet aux techniciens (bâtiment, métiers de bouche, métiers de service et production) qui veulent se mettre à leur compte dans l’artisanat, de se préparer à devenir chef d’entreprise.

Le stage permet de mieux comprendre les enjeux de l’installation, les différentes formes juridiques, les questions sociales, fiscales, assurantielles et il permet également de préparer finement son projet d’installation (ou de reprise) : approche du business plan, démarche commerciale, étude de marché…

Il prépare l’artisan au métier de chef d’entreprise.

Il n’est pas un frein à l’installation mais bien au contraire, il aide le futur artisan à bien appréhender la gestion de son entreprise, gage de sa pérennité.

Il dure 30 h et il est souvent pris en charge dans le cadre des financements de la formation (par exemple avec Pôle Emploi).

En 2017, la CMA Vosges a organisé des SPI deux fois par mois en moyenne et a formé 660 futurs artisans.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.