Search
mardi 13 nov 2018
  • :
  • :

Des maisons à isolation paille construites grâce à un chantier participatif à Marzelay

image_pdfimage_print

Portes-Ouvertes_Chantier_Participatif_Marzelay-1Voilà maintenant 3 semaines, depuis le 9 juillet très exactement, que 2 petites maisons mitoyennes principalement faites de paille et de bois prennent forme du côté de Marzelay.

« Au début du mois il n’y avait rien. Aujourd’hui, le toit est monté et nous sommes en train de poser les enduits » précise Nicolas Richard, l’une des 4 personnes à l’origine de ce projet avec Lydie Gustin ainsi que les frères Cyril et Cédric Tisserand. Et d’ajouter que « nous vivons tous les 4 en colocation dans un ferme rénovée, qui est située à quelques mètres du chantier. C’est notre espace collectif. Mais nous souhaitions aussi avoir chacun notre espace privé. D’où l’idée de construire 4 petites maisons d’environ 28 m² habitables chacune, divisées en 2 flexagones de 2 maisons mitoyennes. L’isolation en paille et les enduits à base de divers matériaux dont la terre permettent d’être au frais l’été et de rester au chaud l’hiver. L’objectif étant de ne pas chauffer du tout en période hivernale. »

une douzaine de bénévoles

Et si les 2 premières maisons se sont montées en si peu de temps, c’est grâce à l’aide d’une douzaine de bénévoles, de 2 formateurs pour les encadrer… et d’un cuisinier attitré, qui prépare chaque jour de bons petits plats pour toute l’équipe de travailleurs. « C’est important d’avoir un cuistot pour garder les bénévoles motivés » souligne à ce propos Nicolas Richard. Ce samedi matin, ce dernier et ses 3 colocataires avaient ouvert les portes de leur chantier participatif. « On a souhaité organiser des portes ouvertes pour montrer notre chantier et son avancée. C’est sympa de partager ça avec des gens, notamment avec nos voisins. » Parmi les visiteurs du jour, on retrouvait le maire David Valence, venu accompagné de son directeur de cabinet Patrick Schmitt. L’occasion de présenter en détail cet ambitieux projet.

800 bottes de paille

800 bottes de paille seront ainsi nécessaires pour la construction des 2 premières maisons, dont les fondations sont… des pneus remplis de cailloux. Mais bien que le chantier avance d’un bon pas, il faudra attendre encore un an avant de les pouvoir habiter. Après que la paille, le bois et les enduits se soient confrontés à un cycle des 4 saisons. Ce qui permettra d’endurcir la construction avant de réaliser les finitions. Et pas d’inquiétudes quant aux intempéries et à l’oeuvre du temps, car une habitation de ce type peut théoriquement devenir centenaire. Le tout en sachant que le coût de ces maisons se porte à environ 900 euros du m², soit moins qu’une maison plus traditionnelle.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.