Search
mardi 18 déc 2018
  • :
  • :

Vincey – Un quatuor à l’église

image_pdfimage_print

dsc-4645Il y avait comme un doux parfum musical ce dimanche en l’église Saint-Etienne de Vincey à l’occasion du concert Quatuor à cordes organisé par la clef des saules de l’association Sports et Loisirs.

dsc-4628Les spectateurs sont venus nombreux prendre place sur les bancs pour diriger leurs regards ou plutôt tendre leurs oreilles pour écouter les instruments de quatre jeunes femmes au magnifique talent.

Le concert s’ouvre avec un quatuor du compositeur considéré comme le père fondateur du quatuor à cordes Franz Joseph Haydn, compositeur autrichien contemporain de Mozart et Beethoven. Il a créé 68 quatuors qui vont du divertimento à l’opus 103, inachevé, à la fin de sa vie. Le public a pu entendre le quatuor opus 76 n°1 appelé lever du soleil, les 6 quatuors et l’opus 76 sont composés en 1797, ils forment avec l’opus 20 de 1772 les deux sommets en matière de quator. Un quart de siècle les séparent, celui-ci a une tendance à l’approfondissement, à l’intériorité qui se traduit par le poids accordé aux mouvements lents.

La seconde partie est le quatuor de Maurice Ravel, avec son aîné Claude Debussy. Ravel fut la figure la plus influente de la musique française de son époque et le principal représentant du courant dit impressionniste au début de XXème siècle. Son oeuvre est le fruit d’un héritage complexe s’étendant de Coperin et de Rameau jusqu’au couleurs et rythmes du jazz et d’influences multiples dont celles, récurrentes, de l’Espagne. Son écriture musicale est souvent comparée à celle de Claude Debussy dont il partage cette utilisation de l’harmonie comme une couleur de l’importance des dissonances non résolues et se distingue par une écriture pianistique très novatrice et une maîtrise de l’orchestration hors du commun. Maurice Ravel est un des plus grands compositeurs du XXème siècle. Le quatuor à cordes en Fa majeur fut composé en décembre 1902 et avril 1903 et fait partie et ses chefs d’œuvre, il est d’ailleurs dédicacé à Gabriel Fauré, alors professeur de composition de Ravel.

dsc-4630C’est donc devant un public conquis et captivé que quatre jeunes femmes ont joué de leurs instruments c’est-à-dire du violon, violoncelle et aussi alto. Les musiciennes se sont formées à la Haute Ecole de musique de Genève. Elles ont étudié ensemble dans la classe de quator de Gabor Takacs et se retrouvent désormais pour retrouver cette expérience unique qu’est le quator à cordes. Les musiciennes sont Dorothée Node-langlois qui a étudié le violon à Toulouse, puis à Genève et à Londres, mais aussi Laurine Davis qui est diplômée d’un master de violon du royal collège of music de la capitale britanique. Elodie Gaudet qui s’est formée à Strasbourg, Genève et enfin Graz en Autriche et enfin Anne Mousserion qui étudie le violoncelle en Lorraine et aussi à Vienne en Autriche avant d’intégrer, elle aussi, la Haute Ecole de Musique de Genève.

Une belle réussite pour les membres de la clef des saules de Vincey et qui semble avoir plu aux spectateurs qui se sont laissés bercés par la douce musique entraînante de ce quatuor à cordes.

L.D.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.