Search
mardi 25 sept 2018
  • :
  • :

Rassemblement à Epinal contre les perquisitions et les interpellations chez les militants anti-Cigéo

image_pdfimage_print

P1440311Ce mercredi matin, 7 interpellations et des perquisitions ont eu lieu sont chez des opposants au projet Cigéo d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure, dans la Meuse. Pour protester contre ces agissement, des militants étaient rassemblés ce mercredi soir devant la préfecture d’Epinal.

 

 La Maison de résistance à Bure dans la Meuse a été perquisitionnée et des interpellations ont été réalisées ce mercredi matin. Les militants de Vosges Alternative au nucléaire ont voulu montrer leur solidarité en se réunissant à Epinal. Ils dénoncent un « déni de démocratie renouvelé, des intimidations répétées ». Cette opération a été menée par 200 gendarmes et militaires.
C.K.N.



2 réactions sur “Rassemblement à Epinal contre les perquisitions et les interpellations chez les militants anti-Cigéo

  1. PierreL

    Les perquisitions ne sont pas menées contre des « opposants au projet Cigéo » mais contre les voyous qui se sont livré à des exactions répréhensibles.
    Si ce sont les mêmes, les opposants au nucléaire feraient bien de faire le ménage dans leurs rangs.
    Dans tous les cas force doit rester à la loi.

    répondre
    1. Marie-noëlle

      L’ opération policière de grande ampleur contre les militant·e·s opposé·e·s au projet Cigéo d’enfouissement des déchets nucléaires qui s’est déroulée mercredi matin a mobilisé 200 gendarmes.. pour 7 personnes placées en garde à vue, avec perquisitions.. et cela sur au moins dix lieux à Bure et dans ses environs.
      Parmi ces personnes l’avocat du mouvement. Ne s’agit-il pas là d’une « dérive autoritaire de l’État » ?
      Voici en réalité ce qui leur est reproché :
      – le départ d’un incendie volontaire dans l’hôtel-restaurant qui fait face au laboratoire de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) ;
      – des dégradations commises à l’écothèque, bâtiment appartenant à l’Andra,
      – une manifestation non déclarée, le 15 août 2017, où un jeune homme avait été grièvement blessé au pied par une grenade des gendarmes. Tous ces gens blessés ou tués ; je pense à Rémy Fraisse, ont toute ma compassion.
      Pourquoi tant de haine ?
      Où est la violence ? Cherchez l’erreur..

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.