Search
mardi 11 déc 2018
  • :
  • :

2100 jeunes vosgiens ont bénéficié du dispositif Garantie jeunes depuis 2013

image_pdfimage_print
(Crédits photographiques Préfecture des Vosges)

(Crédits photographiques Préfecture des Vosges)

Hier jeudi, en ce 21 juin, le préfet des Vosges Pierre Ory a présidé le comité de pilotage « Garantie jeunes » et a rencontré, au Lycée Hôtelier de Gérardmer, en présence des élus et des différents acteurs (services de l’État, membres du service public de l’emploi…) des bénéficiaires de ce dispositif et notamment des jeunes, inscrits dans un parcours dans le secteur de l’hôtellerie, café, restauration.

La Garantie jeunes a été instituée à titre expérimental dans dix territoires dont le département des Vosges fin 2013 et a été généralisée à l’échelon national à partir du 1er janvier 2017. Elle constitue un droit ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans en situation de grande précarité, qui ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation et qui démontrent une réelle motivation à s’engager dans un parcours dynamique d’accompagnement global, social et professionnel d’une durée de douze mois. Elle vise à l’insertion professionnelle et à l’acquisition de l’autonomie par le jeune.

Mise en œuvre par les missions locales, elle consiste, d’une part, en un accompagnement intensif, collectif puis individuel, permettant l’accès à une pluralité d’expériences professionnelles et de formation et, d’autre part, en une garantie de ressources (484,82€ euros au 1er avril 2018) afin d’appuyer et de sécuriser le parcours.
Elle propose d’accompagner concomitamment les jeunes bénéficiaires vers l’autonomie par l’emploi et les entreprises porteuses de projets de recrutement.

Dans les Vosges, depuis la mise en œuvre du dispositif en novembre 2013 jusqu’au 31 décembre 2017, ce sont plus de 2100 jeunes qui ont bénéficié du dispositif ; 74 % d’entre eux avaient un niveau scolaire égal ou inférieur au CAP/BEP ou brevet des collèges. Ils sont pour près de 13 % issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville. La proportion d’hommes est légèrement supérieure à celle des femmes.

D’ores et déjà, dans les Vosges, 1 205 jeunes sont sortis du parcours en Garantie jeunes dont 61 % avec une issue positive c’est-à-dire qu’ils sont soit en période d’emploi ou de formation soit qu’ils ont cumulé 4 mois d’expérience professionnelle pendant leur 12 mois d’accompagnement. La Garantie jeunes est ainsi le trait d’union entre ces jeunes et le monde de l’emploi.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.