Search
lundi 22 oct 2018
  • :
  • :

Simulation d’attentat à l’hôpital d’Epinal L'hôpital d'Epinal s'entraîne au pire

image_pdfimage_print

exercice-hopital (99)Comment faire face à l’arrivée massive de victimes après un attentat ? Une question que se pose le personnel de santé depuis les attentats de Paris. Ce vendredi, une simulation d’attentat a eu lieu au centre hospitalier Emile Durkheim d’Epinal. L’objectif : tester sa capacité de prise en charge en cas d’attentat.

Cette simulation d’attentat a mobilisé les étudiants infirmiers d’Epinal et le personnel. Le scénario est simple. L’alerte a été donnée vers 12h40. Sur la commune de Nomexy, il vient de se produire une attaque par un véhicule bélier sur le parking du centre culturel. Les premières informations recueillies font alors état de nombreuses victimes. Certains témoins ont entendu des coups de feu. Les tireurs ont pris la fuite vers la RN57 en direction de Nancy.

Près de 40 personnes ont été touchées. Il y a des plaies par balle, des traumatismes, mais aussi des victimes sous le choc. Certaines victimes arrivent en ambulance, d’autres se rendent à l’hôpital par leurs propres moyens.

Les victimes évacuées sont prises en charge dans le service des urgences. Elles sont diagnostiquées et triées selon la gravité de leurs blessures.

Ce test grandeur nature permet à l’hôpital Emile Durkheim d’Epinal de s’entraîner à faire face à ce type de catastrophe.

C.K.N.




Une réaction sur “Simulation d’attentat à l’hôpital d’Epinal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.