Search
jeudi 24 mai 2018
  • :
  • :

« Fermeture annoncée » de la ligne Epinal – Saint-Dié-des-Vosges

image_pdfimage_print
Des membres du collectif de défense de la ligne Epinal – Saint-Dié-des-Vosges se sont réunis ce lundi après-midi à la gare de Saint-Dié-des-Vosges

Des membres du collectif de défense de la ligne Epinal – Saint-Dié-des-Vosges se sont réunis ce lundi après-midi à la gare de Saint-Dié-des-Vosges

Des membres du collectif de défense de la ligne Epinal – Strasbourg se sont réunis ce lundi après-midi pour faire un point sur la situation actuelle de la ligne 18, qui assure la liaison entre Epinal et Saint-Dié-des-Vosges. Une ligne 18 aujourd’hui menacée de fermeture. Originellement constitué de l’union locale CGT Cheminots déodatienne et des associations d’usagers ADELE-S, TG2V et Bruche-Piémont-Rail, le collectif s’est récemment renforcé d’autres associations d’usagers suite à la mobilisation du 21 avril dernier en gare d’Epinal. Respectivement les associations ADLF, DPLACE et ADURN, qui oeuvrent également à défendre et sauver des lignes ferroviaires du département.

« Bien qu’à la base nous ne défendons pas tous la même ligne, les problématiques sont identiques pour chacun d’entre nous car nous sommes tous concernés par des projets de fermeture. Xeuilley – Vittel devrait fermer en juillet, Epinal – Saint-Dié-des-Vosges en fin d’année, plus exactement en décembre, et Epinal – Belfort en 2019. De sources sûres, cela fait maintenant plus d’un an que la SNCF se prépare à ces fermetures, sachant que rien n’a encore été annoncé officiellement » explique Gérard Coinchelin, secrétaire de l’union locale CGT Cheminots de Saint-Dié-des-Vosges, qui déplore une fois de plus un manque de communication général autour de ces fermetures annoncées.

« Ni les élus ni la SNCF ne nous apportent de réponse. Nous avons été notamment reçus par le directeur de cabinet du Préfet des Vosges, mais cet échange n’a rien donné. Nous avions également interrogé David Valence, en sa qualité de vice-président du Conseil Régional délégué aux Transports, Déplacements et Infrastructures, à la Tour de la Liberté lors du SRADDET du 29 janvier dernier. Mais là aussi, nous n’avons pas eu de réponse claire sur l’avenir de la ligne Epinal – Saint-Dié-des-Vosges. On se pose donc la question si notre collectif n’est pas le porteur de la mauvaise nouvelle. »

Des avancées sur ce dossier sont toutefois à souligner, comme les délibérations adoptées en faveur du maintien de la ligne par les conseils municipaux de 14 communes ainsi que les conseils communautaires des Communautés d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges, Epinal et Bruyères, de même que le voeu sur la mobilité voté par le Conseil Départemental des Vosges. De plus, une motion sur l’organisation ferroviaire a été votée lors du dernier conseil communautaire de l’intercommunalité déodatienne, mercredi dernier.

« Ces délibérations, ce voeu et cette motion montrent que les élus sont attachés au ferroviaire » commente Gérard Coinchelin, tout en ajoutant que « les travaux de rénovation de la portion de ligne entre Saint-Dié-des-Vosges et Saales sont actuellement en cours et devraient être terminés pour la rentrée de septembre. Il y a donc une dynamique. » Et ce dernier de rappeler une fois encore que « ce que l’on demande aujourd’hui, c’est tout simplement le retrait de ces projets de fermeture. Car selon nous, cela va à l’encontre du développement ferroviaire. Continuons à faire fonctionner l’existant puisque les infrastructures sont là. »

Quant à l’avenir proche du collectif, ses membres rencontreront les services techniques de la Région Grand Est le 15 mai prochain, dans le cadre d’un atelier de travail et afin d’évoquer les horaires de la ligne Saint-Dié-des-Vosges – Strasbourg après sa réouverture. Puis le collectif sollicitera à nouveau des audiences auprès de l’Etat, de la Région Grand Est et la SNCF, notamment pour déposer la pétition intitulée « Maintien du développement du service public ferroviaire entre Epinal et Saint-Dié-des-Vosges. Lancée fin 2017, cette pétition a récolté 5688 signatures à ce jour.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *