Search
jeudi 16 août 2018
  • :
  • :

Un décompte macabre en plein centre-ville d’Epinal

image_pdfimage_print

P1430496À Épinal, pendant trois heures, un « compteur humain » marquait une cadence impensable : 5 000 animaux sont tués en moyenne toutes les 10 secondes rien qu’en France pour la consommation alimentaire. L’évènement était organisé rue des Minimes à Epinal par l’association L214. 

5 000, 10 000, 15 000… jusqu’à plus de 5 000 000. Le public a pu assister en direct à ce décompte macabre qui révèle que l’on abat autant d’animaux qu’il y a d’habitants à Paris. Ce samedi, les membres de l’association L214 étaient rue des Minimes à Epinal pour sensibiliser le public à la défense des animaux.

Cette action percutante, organisée dans plus de 30 villes annonce par ailleurs la 7e édition de la Marche pour la fermeture des abattoirs qui se déroulera le 2 juin à Toulouse et le 23 juin à Paris, ainsi que dans plus de 35 villes aux quatre coins du monde.

Les manifestants revendiquent « l’abolition des pratiques qui causent la mort et des souffrances inutiles aux animaux élevés pour notre consommation. »

C.K.N.




Une réaction sur “Un décompte macabre en plein centre-ville d’Epinal

  1. Mayaelle

    Un autre intégrisme. Interpeller sur la souffrance animale est une bonne action. Mais si cette action veut déboucher sur une interdiction de consommer de la viande alors il s’agit d’une vision intégriste de l’alimentation. Et par conséquent manipulatrice.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.