Search
jeudi 19 juil 2018
  • :
  • :

Région : 5ème Conférence Territoriale de l’Action Publique La santé, un enjeu majeur pour l’avenir des territoires

image_pdfimage_print

CTAP_copyright_Stadler_Region_Grand_Est image001
Ce lundi 16 avril 2018 s’est déroulée la cinquième Conférence Territoriale de l’Action Publique (CTAP), organisée par la Région Grand Est, à la Maison de la Région, à Strasbourg.

Sous la présidence de Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, en présence de Jean-Luc Marx, Préfet de la Région Grand Est, et de Christophe Lannelongue, Directeur général de l’Agence Régionale de Santé (ARS), près d’une cinquantaine de représentants des collectivités du territoire régional (Conseils départementaux, Métropole, Communautés de communes, Communes, etc.) se sont retrouvés pour échanger et coordonner au mieux, les politiques publiques de santé en région.

Par ailleurs, les Départements de l’Aube, de la Meuse, du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et des Vosges ont pu présenter leurs Schémas départementaux d’Amélioration et d’Accessibilité des Services au Public (SDAASP).

« Les problématiques de santé sont une préoccupation majeure pour la Région Grand Est. Il s’agit d’un enjeu essentiel pour l’avenir de nos territoires, c’est pourquoi il était important pour nous d’y consacrer une Conférence Territoriale. Cette politique mobilise de nombreux moyens et l’ensemble des collectivités territoriales, c’est pourquoi il est primordial de poursuivre nos échanges autour du Projet Régional de Santé. C’est en unissant nos efforts, nos actions et nos compétences, que nous réussirons à atteindre les objectifs partagés sur ce projet. » a déclaré Jean Rottner, Président de la Région Grand Est.

Le Président a ainsi réaffirmé sa volonté de poursuivre les collaborations avec les différentes collectivités du Grand Est, dans un dialogue territorial permettant de renforcer la concertation entre tous.

Khalifé Khalifé, Conseiller régional délégué à l’expérimentation en matière de santé, et Véronique Guillotin, Sénatrice, Conseillère régionale, ont ainsi présenté les différents axes de la politique régionale en la matière aux membres de la CTAP.

L’innovation, levier essentiel de transformation de la politique régionale de santé

L’innovation en santé concerne à la fois le champ médical (thérapies géniques, biotechnologies, techniques d’imagerie médicale, technologies favorisant l’autonomie des personnes, dispositifs médicaux implantables, etc.) mais aussi les nouvelles organisations des prises en charge (nouveaux modes d’exercice et de prise en charge, la prévention, le parcours de soins coordonnés).

Face à ces évolutions, la Région et l’ARS, avec l’ensemble des acteurs régionaux, se doivent d’adopter une position volontariste. En effet, ces innovations accompagnent la transformation de l’offre en santé, rendue nécessaire par les besoins de prise en charge au long cours des patients atteints de pathologies chroniques et la recherche d’une plus grande efficience de ces prises en charge notamment.

Pendant près de trois heures, les élus ont échangé sur les différents points développés ci-dessous, essentiels pour le développement du Grand Est et des territoires qui le composent.

Ø Echanges autour des politiques régionales de santé : le PRS 2

La Région Grand Est a participé aux travaux menés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour l’élaboration du nouveau Projet Régional de Santé Grand Est 2018-2027 (PRS 2). Ce document définit les objectifs pluriannuels des ARS dans leurs domaines de compétences ainsi que les mesures tendant à les atteindre.

Le PRS 2 s’organise autour de 7 défis et enjeux :

Ø Le vieillissement de la population et la transition épidémiologique,
Ø les risques émergents en santé,
Ø la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé et des inégalités d’accès aux soins,
Ø la démographie des professionnels de santé,
Ø la soutenabilité financière et l’efficience du système de santé,
Ø la qualité et la pertinence des prises en charges,
Ø l’innovation en santé notamment avec le numérique.

La Région Grand Est est un partenaire actif et vigilant, dans la mise en œuvre de ce nouveau PRS 2, aux côtés de l’ARS.

La Région intervient en faveur de la prévention et de la promotion de la santé, des soins de proximité, de la télésanté et des ressources humaines en santé, à travers sa politique « santé » dans le cadre de ses compétences « Aménagement du territoire » mais aussi « Formations Sanitaires et Sociales » et « Recherche et Innovation ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.