Search
dimanche 15 juil 2018
  • :
  • :

Le Conseil Français des confréries milite pour la sauvegarde des terroirs et de la gastronomie à Epinal

image_pdfimage_print

P1160256L’assemblée générale du Conseil Français des Confréries a eu lieu ce week-end au centre des congrès  d’Epinal. Près de 45 confréries étaient présentes avec des ambassadeurs de chacune des grandes régions. Les confréries se battent pour la sauvegarde des terroirs et de la gastronomie.

L’UNESCO a reconnu le repas gastronomique des Français et des Confréries en tant que patrimoine immatériel de l’humanité.

La Fédération Régionale des Confréries du Grand Est a vu le jour sous sa forme actuelle en 2001. Elle a pour but d’assurer une cohésion entre ses adhérents et toutes les confréries. Elle compte 50 adhérents et contribue à ce que les confréries soient reconnues comme parties entière de la promotion des régions, de la sauvegarde des produits locaux et de l’artisanat.

50 confréries adhérentes

50 confréries sont actuellement adhérentes couvrant les départements des Vosges, de Moselle, de Meurthe-et-Moselle, de Meuse, de Haute-Marne, du Doubs, de Côte d’Or, de Haute Saône et du Bas Rhin. Elle est également adhérente au Conseil Français des Confréries.

Les corporations vosgiennes étaient aussi de la partie avec la Framboise Saulxuronne, les beignets râpés de Golbey, les chevaliers de l’Image, les rognons blancs de Raon-au-bois, les Gousteurs de teste de veau de Rambervillers ou encore la Confrérie de la Tautche de Meuge de Gérardmer.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.