Search
samedi 16 déc 2017
  • :
  • :

Le bus de l’apprentissage fait étape au CFA d’Epinal

image_pdfimage_print
(photographies communauté d'agglomération d'Epinal)

(photographies communauté d’agglomération d’Epinal)

Jeudi, une visite de quatre CFA vosgiens était organisée pour les jeunes issus des quartiers considérés comme prioritaires. L’objectif : promouvoir les filières d’apprentissage.

22459570_1153901208076448_1024734817333050917_o

(photographies communauté d’agglomération d’Epinal)

Une vingtaine de jeunes Spinaliens ont pu découvrir les Centres de formations des apprentis (CFA)  et ses filières qui recrutent comme les métiers de bouche, la coiffure, l’automobile, la chaudronnerie et la maintenance industrielles, l’aménagement paysager, la production horticole, et les métiers du bâtiment.

Les entreprises qui ont un besoin de formation rencontrent aujourd’hui des difficultés à trouver le candidat correspondant notamment par méconnaissance des métiers et des filières auprès du grand public. Ce défaut d’information conduit souvent les jeunes à s’orienter vers un cursus plus général, délaissant des métiers en manque de main d’oeuvre.

En outre, l’image de l’apprentissage est encore souvent perçue comme limitée aux diplômes de niveau IV et V (CAP et BP). Or, il est tout à fait possible de valider un diplôme de niveau supérieur par la voie de l’apprentissage (jusqu’au master pour certains métiers).

Pour redynamiser et développer l’apprentissage, avec le soutien de la région Grand Est, des actions sont mises en place pour sensibiliser le jeune public aux différents métiers possibles par la voie de l’alternance. Ainsi, ce 12 octobre, un bus conduira les jeunes à visiter 4 CFA vosgiens.

Le CFA Pôle des Métiers d’Epinal forme environ 1000 apprentis chaque année principalement en CAP et BP (voire Mention Complémentaire et Brevet de Maîtrise selon les métiers). Les filières représentées sont l’automobile (mécanique et carrosserie), les métiers de bouche (boulanger, pâtissier, chocolatier-confiseur, boucher, charcutier-traiteur) les soins aux personnes (coiffure, esthétique), la préparation en pharmacie ainsi que la vente et le commerce.
A ce jour, une trentaine d’offres, principalement dans le domaine des métiers de bouche et de la coiffure (en CAP), reste encore à pourvoir sur le département des Vosges.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *