Search
jeudi 14 déc 2017
  • :
  • :

Décès de Richard Cotton, vétéran de la Seconde Guerre mondiale

image_pdfimage_print

[004838]C’est avec beaucoup de peine que nous venons d’apprendre le décès de M. Richard Cotton. Richard Cotton, vétéran de la Seconde Guerre mondiale, revenait sur les traces de la famille, le 12 décembre 2014, à qui il avait offert des cadeaux. C’était il y a plus de 70 ans.

[004840]Grand moment d’émotion au cimetière américain d’Epinal-Dinozé, car Jocelyne Papelard-Brescia, présidente de l’association US MEMORY GRAND EST FRANCE (parrainages des tombes du cimetière américain d’Epinal-Dinozé) et membre de AMERICAN OVERSEAS MEMORIAL DAY ASSOCIATION accueillait, pour la première fois en décembre 2014 l’ex-GI Richard Cotton.

En provenance de Californie, pour une visite toute particulière, ce vétéran de la Seconde Guerre mondiale, était artilleur à la 79ème division. Celle-là même qui a débarqué à Utah Beach en Normandie en 1944.

 Lors du passage de la division en Alsace, le jeune caporal de 19 ans avait offert des cadeaux à une famille de trois enfants dont le papa résidait à Haguenau. Les parents du soldat avaient d’ailleurs donné jouets et friandises à destination des Français meurtris par la guerre. Richard Cotton s’était promis de retrouver cette famille et de venir la voir en France.

 IMG_0788Jocelyne Papelard-Brescia et son association US MEMORY GRAND EST France avec l’aide précieuse de Monsieur Jean-Claude Bécherand, ancien correspondant local de Vosges Matin, pour les recherches en Alsace, avait fini par payer.

 L’une des fillettes alors âgée de 4 ans avait été retrouvée. Marie-Thérèse Marx aujourd’hui installée à Dauendorf, près d’Haguenau. Elle n’a pas oublié ce Noël 44. Comme son bienfaiteur qui racontait, plein d’émotion, qu’il avait toujours gardé en mémoire le visage émerveillé de ces enfants.

 Après s’être entretenue avec l’ex-GI par Skype en décembre 2013 (l’homme se remettait d’une opération à cœur ouvert), l’heure était aux retrouvailles non virtuelles. Chez elle en Alsace. Mais avant de s’y rendre, Richard Cotton était venu saluer Jocelyne Papelard-Brescia, l’instigatrice de cette rencontre, au cimetière militaire de Dinozé en présence de plusieurs membres de l’association US MEMORY GRAND EST FRANCE.

Visiblement très ému, Richard Cotton, accompagné de ses deux fils Guy et Marc et deux de ses 12 petits-fils, avait déposé une gerbe en mémoire des victimes du conflit. Après avoir offert un petit Père-Noël de bois de 1940 à son hôtesse.

 Jocelyne Papelard-Brescia actuellement en déplacement aux Etats-Unis, a eu le privilège de le revoir chez lui en juillet dernier.

Il restera pour les membres de l’Association US MEMORY GRAND EST France qui ont eu le privilège de le rencontrer, un homme merveilleux avec un cœur grand comme le monde.




Une réaction sur “Décès de Richard Cotton, vétéran de la Seconde Guerre mondiale

  1. Guy Cotton

    To our dear friends in France, your commitment to remembering the cost of freedom and liberty, not only to the generation that is leaving us, but to future generations, is a beacon of hope for the whole world. Best Regards, The Cotton Family

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *