Search
mercredi 22 nov 2017
  • :
  • :

Nouveau festival regards sur courts à Epinal

image_pdfimage_print
Cour de récré

Cour de récré

Pour sa nouvelle formule, le festival international de l’image d’Epinal devenu Regards sur courts accueille sa première sélection de films courts venus du monde entier. Parmi les premiers titres dévoilés, on retrouve le lauréat du Léopard d’or à Locarno en 2016 ainsi que le Prix «Off-Limits» au Festival international du film d’animation d’Annecy 2015.

Après 56 éditions consacrées au court métrage photo, le Festival international de l’Image s’ouvre au court métrage cinématographique à travers une section compétitive et une séance spéciale.

Les films présentés viennent du monde entier (Allemagne, Canada, France, Pays-Bas…) et offrent un large panorama du format court actuel à la fois en termes de style (prise de vues réelles, animation, documentaire) et de genre (film intimiste, comédie, biopic…). Les différents modes de production seront également représentés avec des courts issus des circuits professionnels, des films d’école et des œuvres autoproduites.

L’édition 2017 de Regards sur courts proposera également une compétition de courts métrages photos dont les concurrents seront annoncés ultérieurement.

LES PREMIERS TITRES EN COMPETITION

 

Chez soi de François Raffeneau (France, 2016)

Avec Jenny Bellay, Edith Garraud

Festival COLCOA de Los Angeles 2017, Festival de Tokyo 2017

Jeanne, 92 ans, quitte sa belle maison pour rendre visite à sa fille, 73 ans, qui s’installe en maison de retraite.

 

Cour de récré de Francis Gavelle et Claire Inguimberty (France, 2016)

Avec les voix de Alice Butaud, Thibault Vinçon, Valentine Carette…

Meilleur court métrage d’animation au Festival du film indépendant de Rome en 2016

Bruno aime beaucoup Delphine… Delphine aime beaucoup Jérôme… Jérôme regarde beaucoup Marjorie… Marjorie n’aime plus Simon, ni Bénédicte. Dans une école primaire, à la récréation, petits garçons et petites filles courent, crient, se poursuivent, sautent sur place au gré de leurs jeux.

 

Meral, Kizim de Süheyla Schwenk (Allemagne, 2016)

Avec Denise Ankel, Tülin Baris

Poitiers Film Festival 2016

Meral, une jeune femme paraplégique, est non seulement clouée dans son lit à cause de la maladie, mais également contrainte de vivre avec sa famille traditionnelle, dont elle s’était détachée. Tout le monde a du mal à accepter son état. Pourtant, une relation spéciale se tisse avec sa jeune soeur.

 

Mynarski Death Plummet de Matthew Rankin (Canada, 2015)

Avec Alek Rzeszowski, Robert Vilar, Annie St-Pierre, Eve Majzels & Louis Negin

Prix « Off-Limits » au Festival international du film d’animation d’Annecy 2015

Une épopée historique sur les derniers instants de la vie de Andrew Mynarski, un héros de la Seconde Guerre mondiale originaire de Winnipeg.

 

We Will Never Be Royals de Mees Peijnenburg (Pays-Bas, 2015)

Avec Jonas Smulders, Olivia Lonsdale, Malou Gorter, Rifka Lodeizen, Ali Ben Horsting, Willemien Slot

Prix du public au festival Silhouette 2016

Tomas, un ado renfermé de 17 ans, et sa soeur, la colérique Naomi, ont été abandonnés par leurs parents quand ils étaient enfants. Mais s’ils n’ont pas le sang bleu, ils ont d’autres ressources pour rebondir dans la

vie.

LES PREMIERS TITRES DE LA SEANCE SPECIALE

 

L’immense retour de Manon Coubia (France, 2016)

Avec Malika el Barkani, Annie Alonso, Danièle Gaillard, Georges Mallaury

Léopard d’or du meilleur court métrage au festival de Locarno 2016

Assise au bord de la faille béante, elle a attendu longtemps, trop longtemps que la montagne lui rende son amant prisonnier des glaces.

 

KL de William Henne et Yann Bonnin (Belgique, 2017)

Festival d’Annecy 2017

Une succession de photographies défilent rapidement. Le lieu n’est révélé que par des détails, cadrés en gros plan : traverses et rivets de voie ferrée, fenêtres, briques rouges, boue et flaques, détails de wagons, noeuds de fil barbelé…

 

Rendez-vous mi-août pour connaître tous les titres de la compétition courts métrages traditionnels lors de cette première édition de Regards sur courts !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *