Search
dimanche 20 août 2017
  • :
  • :

Grand Est – Philippe Richert supprime l’aide au départ en vacances pour les enfants

image_pdfimage_print

parents-and-children-1699502_960_720Dans un communiqué, le Groupe Socialiste de la Région Grand Est se dit « être scandalisé par l’annonce du Conseil Régional qui ne souhaite plus soutenir La Jeunesse au Plein Air. Cette association d’utilité publique qui milite depuis 70 ans pour le départ de tous les enfants en vacances en soutenant financièrement leur départ ».

Il rappelle que « les anciens Conseils Régionaux de Champagne-Ardenne et de Lorraine soutenaient depuis 2008 cette initiative. Cela permettait aux enfants de partir dans des centres de vacances, offrant ainsi de véritables temps pédagogiques complémentaires à celui de l’école et de la famille. Ce dispositif était co-construit et soutenu par de nombreuses collectivités et partenaires (Villes, Départements, CAF,…) ».

Selon le Groupe Socialiste, « Il est aujourd’hui mis en péril par une décision unilatérale et sans concertation du Conseil Régional. Ainsi, le départ en 2017 de 2 500 enfants dans des Centres de Vacances Collectifs est compromis. Ce dispositif est un levier du tourisme social et solidaire, pilier du développement économique qui génère chaque année du chiffre d’affaire et de l’emploi dans le Grand Est ».

Le Groupe Socialiste conclut en affirmant « Nous condamnons cette décision et nous demandons à la Majorité Régionale de revenir sur ce choix injuste qui pénalise les familles et tout particulièrement les enfants, qui sans ce dispositif ne pourront sans doute pas partir en vacances ».

Retrouvez le courrier reçu par Christophe Choserot, maire de Maxéville, en cliquant ici.




Une réaction sur “Grand Est – Philippe Richert supprime l’aide au départ en vacances pour les enfants

  1. Lomoberet

    À quelque chose près, cette mauvaise nouvelle est excellente :
    Les enfants pourront aller en vacance dans la Meuse. Des vacances dans un monde préhistorique, ça va passionner les enfants, certainement plus que les plages surpeuplées du Nord-Pas-de-Calais

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *