Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

La Vosgienne ligotée et violée a tout inventé suite à la perte des clés de la supérette ! Histoire à rebondissements

image_pdfimage_print

girl-1586408_960_720

C’est une sordide histoire qui a fait se déplacer nombre de gendarmes et d’enquêteurs ce 22 septembre dernier. La salariée d’une supérette située près de Moyenmoutier avait été retrouvée près de la voie verte, ligotée, bâillonnée, et affirmant avoir été victime d’une tentative de viol.

Les éléments discordants de l’enquête ont mené les enquêteurs sur une piste qui pourra surprendre. La fausse victime avait en réalité perdu les clés de la supérette dont elle était salariée. Ne sachant comment justifier cette égarement, la jeune femme de 26 ans a préféré simuler la tentative de viol ! « Une expertise psychiatrique va être réalisée pour déterminer le profil de cette femme » affirme Etienne Manteaux, procureur de la République.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *