Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – Sécheresse record entre juillet et septembre

image_pdfimage_print

climat-secheresseL’été a joué les prolongations en septembre en France avec beaucoup de chaleur, notamment en première quinzaine, et la poursuite de la sécheresse estivale. Frédéric Decker, de MeteoNews, fait le point sur septembre et la sécheresse des trois derniers mois.

La chaleur, bien installée en juillet et août, a continué sur sa lancée en septembre, plus particulièrement lors de la première quinzaine avec des pics de chaleur remarquables, faisant même tomber des records : 38,7 degrés le 7 à Biarritz (ancien record mensuel : 37,0 degrés le 2 septembre 1962) ou encore 38,0 degrés à Socoa le 12. La seconde quinzaine est restée assez chaude, mais dans une moindre mesure.

La température moyenne mensuelle nationale s’élève à 19,1 degrés pour une normale 1981/2010 de 17,0 degrés, soit un excédent de 2,1 degrés. Depuis la seconde guerre mondiale, trois mois de septembre ont été plus chauds que cette année : 1961 (19,2 degrés), 2006 (19,3 degrés) et 1949 qui conserve la tête avec 19,5 degrés. Avant le développement du réseau météo à la sortie de la guerre, deux mois de septembre ont connu des vagues de chaleur mémorables : 1911 (première
quinzaine avec des pics à plus de 35 degrés à Paris) et surtout 1895 (28,0 degrés de moyenne des maximales à Paris, soit 7 degrés d’excédent !). Paris « se contente » de 24,3 degrés de maximum moyen cette année. Septembre 2016 est resté en deçà de ces périodes caniculaires exceptionnellement tardives.

La moyenne estivale climatologique (juin-juillet-août) a été de 19,8 degrés en France au lieu de 19,3 degrés en normale. Six étés ont été plus chauds depuis 1946 et six autres ont connu la même valeur. Un été chaud, mais non exceptionnel en raison d’un mois de juin de saison.

Depuis le début de l’année, 2016 enregistre une température moyenne nationale de 13,92 degrés, valeur dépassée cinq fois depuis la seconde guerre mondiale : 2014, 2007, 2003, 1999 et 1990.

Encore peu d’eau.

Comme en juillet et août, les orages sont restés rares en septembre. Et le flux dépressionnaire ne s’est quasiment pas invité sur notre pays. Conséquence : la pluie a encore manqué sur l’hexagone. La France a reçu 42 mm en moyenne dans le mois pour une normale 1981/2010 de 67 mm, soit un déficit de 37%.

Sur la période juillet-septembre, 2016 bat un record de sécheresse : il n’est tombé que 91 mm en trois mois sur l’hexagone pour une normale de 166 mm, soit un déficit de 45%. Ces 91 mm effacent les 97 mm de juillet à septembre 1985 et 1989.

L’omniprésence des hautes pressions et la rareté des orages, en dépit d’une chaleur omniprésente, expliquent ce déficit pluviométrique record.

L’excédent du premier semestre n’est pas encore totalement comblé puisque le pays a reçu 568 mm pour une normale de 528 mm depuis le 1er janvier. La sécheresse de 1949 (349 mm) n’est pas inquiétée.

600px-201609

Encore du soleil.

Le soleil a brillé assez largement encore lors de ce mois de septembre, dans la continuité de juillet et août.

L’excédent de septembre est toutefois assez réduit : 203 heures pour une normale de 193 heures. La relative humidité de la deuxième quinzaine a occasionné le retour des stratus et limité partiellement l’ensoleillement.

Contrairement aux pluies, pas de record sur ces trois derniers mois du côté du soleil, loin de là : 748 heures de soleil sur le pays, c’est au-dessus de la normale (695 heures), mais très loin du record de 821 heures en 1959.

Les 1575 heures de soleil cumulées depuis le 1er janvier restent sous la normale qui est de 1671 heures. Le record minimum de 2001 n’est pas battu : 1520 heures.

Un mois de septembre estival anormalement chaud, 4e plus chaud depuis la deuxième guerre mondiale, sec et assez bien ensoleillé. On notera surtout ce record de sécheresse sur ces trois derniers mois, battant 1985 et 1989. Cette sécheresse marquée perdure en ce début octobre, et aucune pluie significative n’est attendue au cours de la quinzaine à venir, ce qui correspond aux tendances saisonnières établies par MeteoNews depuis six mois. Souhaitons le retour de pluies conséquentes entre novembre et l’hiver pour faire reculer voire effacer cette sécheresse désormais bien installée.

Frédéric Decker, MeteoNews SA, mercredi 5 octobre 2016, 11 heures 00.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *