Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Un élu dénonce les désagréments récurrents sur les TER Vosgiens

image_pdfimage_print
ter-lorraine-avril-2016« Jeudi 22 septembre 2016, le TER Nancy-Epinal de 7h12 a poursuivi son trajet en laissant une dizaine de personnes à quai en gare de Thaon-les-Vosges faute de place suffisante.
            Les exemples de ce type ont tendance à se multiplier ces derniers temps. Faute à la SNCF qui n’affrète pas suffisamment de voitures sur certaines lignes. Ainsi, des usagers ayant acheté leur billet de train se trouvent soit entassés dans des voitures bondées, soit dans l’impossibilité de monter dans le train purement et simplement.
 
            Se pliant à des logiques financières alors qu’elle assure un service public, la SNCF n’estime pas opportun de joindre de nouvelles voitures aux trains circulant sur les lignes les plus fréquentées mettant parfois des salariés, des étudiants et d’autres usagers en retard de plusieurs dizaines de minutes voire de quelques heures.
 
            Le pire reste à craindre et à venir avec l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire en deux étapes (2020 et 2023) imposée par l’Union Européenne avec l’aval de l’UMPS. Déjà fracassé, le service public du rail disparaîtra dans des logiques commerciales sauvages, l’usager devenant client.
            Le Conseil régional en tant qu’autorité de gestion des TER doit exercer une pression conséquente sur la SNCF afin que ces situations ne se  reproduisent plus. »
Jordan Grosse-Cruciani
Conseiller Régional Grand Est – FN
Conseiller Municipal de Thaon les Vosges (CapAvenir)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *