Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Élection départementale : Gilbert Poirot « avait mis le bon fart » L'absentéisme grand vainqueur ?

image_pdfimage_print

IMG_9227Cela ne se sera donc pas joué à grand chose du côté du canton de Gérardmer où le binôme Gilbert Poirot-Jacqueline Valentin l’a finalement emporté dimanche soir avec 52,17% des voix.

gilbert - jacquelinePas grand chose, ou plus exactement 240 voix pour être précis. Voilà tout ce qui séparait les adversaires du jour : « Gilbert, tu avais mis le bon fart, ça ne s’est pas joué à grand chose » , commentera ainsi Franck Lemaire au micro dans une salle bien garnie. Une présence des électeurs à l’annonce des résultats qui aurait presque pu faire illusion quant à la participation sur cette élection que l’on pourra qualifier de maigrelette : 29,32 % sur l’ensemble des communes, 5 944 votants sur 20 272 inscrits sur les listes électorales…

 

 

franck - elizabethPas folichon tout ça. Mais après tout, les cantonales n’ont jamais eu la grande cote auprès des Français. Elles ont déjà du mal à séduire, en temps normal, des électeurs qui traînent la savate pour se rendre aux urnes. Alors si en plus on vous demande de prendre un peut de rab’ , il ne faut pas s’attendre à un miracle. L’absentéisme grand vainqueur de cette élection ? La formule n’est pas très juste ni agréable à entendre, surtout quand les absents ont toujours tort…. Mais il y a tout de même un petit arrière-goût qui restera en bouche à la vue de ces 29,32%, et ce même si la Perle des Vosges fait office de bon élève avec 2 505 votants pour 6 650 inscrits (37,67%).

Qu’importe, la victoire était belle pour les électeurs de Jacqueline Valentin et de Gilbert Poirot qui s’est montré un brin ému lors de son intervention au micro. Il faut dire que même si le suspens n’a pas duré si longtemps, les résultats de certaines communes et notamment de Fraize se sont laissés désirer. Et parfois, n’en déplaise à Franck Lemaire et Gilbert Poirot, une élection c’est comme un match de tennis, et pas forcément comme une course de ski, le match n’est fini que lorsqu’on a serré la main à l’adversaire ! Mais il n’y a pas eu de retournement de situation et chaque binôme a pu se congratuler en rappelant que le duel aura été fair-play, mais aussi en précisant qu’il y avait désormais du pain sur la planche pour les heureux élus.

Les chiffres (totaux) :

Poirot/Valentin : 52,17%

Lemaire/Klipfel : 47,83%

Inscrits : 20 272

Votants : 5 944

Blancs : 249

Nuls : 163




Une réaction sur “Élection départementale : Gilbert Poirot « avait mis le bon fart »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *