Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Cafés jazz : un mois riche en concerts !

image_pdfimage_print
la gapette Lavoir-Théâtre

la gapette Lavoir-Théâtre

Le mois de novembre sera riche en concerts avec deux «cafés jazz» et un «café chanson». Ces concerts, organisés par l’Association lavoir Entendu à Epinal, vous réservent de grands moments de musique, d’émotion et de plaisir partagé, dans une ambiance conviviale. 

Le samedi 5 novembre, rendez-vous avec le quartet du fameux contrebassiste Diego Imbert, le jeudi 17 novembre, retour du groupe La Gâpette et le jeudi 24 novembre, un trio exceptionnel B2BILL rendra un hommage original à Bill Evans.

Diego Imbert - Café Jazz du 5 novembre 2016

Diego Imbert – Café Jazz du 5 novembre 2016

Les expériences musicales diverses de Diego Imbert lui ont permis de développer sa propre voix en synthétisant toutes ces influences. C’est donc tout naturellement qu’il décide de monter sa propre formation en 2007. Ce quartet a déjà enregistré deux disques, « A l’ombre du saule pleureur » (Such Prod/HarmoniaMundi 2009) et « Next Move » (Such Prod/Harrmonia Mundi 2011), uniquement composés de compositions de Diego. Ce troisième disque du Quartet de Diego, « Colors »,  a été composé au cours de l’année 2013, pendant une période où le groupe avait une activité musicale intense, et avait donc l’occasion de jouer régulièrement ensemble, de partager, d’échanger, de mûrir encore davantage. La direction musicale que ce groupe expérimente depuis plusieurs années, au fil des concerts, a amené Diego à écrire un répertoire dans lequel l’interaction, la réactivité et la prise de risques sont au centre du discours collectif. Les morceaux s’inscrivent dans la tradition héritée du Blues au sens large,

Les nombreux concerts donnés depuis 2011 ont permis de développer une grande complicité ainsi qu’un son de groupe bien particulier, mis en valeur par une écriture devenue plus concise et efficace, privilégiant la mélodie. Le projet Colors offre un tableau musical riche en couleurs, lumières, et contrastes à vous d’en découvrir la (les)composition(s), le cadre, les lignes…

La Gâpette un groupe à la générosité sans bornes

Grand retour très attendu du groupe La Gâpette à l’énergie débordante, à la générosité sans bornes, que le public a découvert en novembre dernier, dans ce même Lavoir-Théâtre, et qui a marqué les mémoires. Les programmer à nouveau était une évidence….

 Les bretons de La Gâpette font vaciller les scènes d’Europe en 2016, emmenés par leur énergie débordante et distillant des paroles engagées sur les airs festifs d’un style muzouche n’roll unique,  entendez entre musette, manouche et rock !!

En bientôt 8 ans d’existence, la Gâpette a partagé son énergie sur plus de 700 scènes, de Saint-Malo à Budapest en passant par Berlin, se produisant chez le Président allemand à Berlin pour les 50 ans de l’amitié Franco-Allemande, ou encore en participant à de nombreux festivals français. Le groupe a réalisé son 2ème CD au printemps 2015, intitulé « Après la Pluie, la Tempête ».

B2Bill : un hommage au pianiste Bill Evans 

B2BILL Café Jazz du 24 novembre 2016

B2BILL Café Jazz du 24 novembre 2016

Préfacé par Ben Sidran, l’album « B2Bill » enregistré par le trio est assurément l’hommage le plus brillant et moderne qui ait été consacré à ce jour au pianiste Bill Evans. Moderne, audacieuse et inspirante, cette formation permet de relire l’œuvre et les standards abordés par le pianiste. Le trio revisite son univers d’une manière originale et contemporaine et fait en quelque sorte renaître le pianiste 30 ans plus tard avec un son à la fois électrique et acoustique. Ce pari risqué et insensé est totalement renversant.

Les musiciens ont souhaité lier le jazz, le rap, les impressionnistes et la poésie, et réalisent avec brio un disque tout simplement incomparable. Mêlant le groove, les boucles électroniques, les échantillonnages, les textes récités, l’orgue Hammond au son soul, ou encore les dialogues de claviers, ces trois magnifiques musiciens nous font jubiler et nous plongent dans la modernité du genre par ces options musicales surprenantes.

Une vraie réussite où la modernité dialogue avec le passé, où dans un ballet d’abstraction contemporaine des influences hip-hop graphent d’une couleur lumineuse les partitions d’un jazz raffiné.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *