Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – L’ultime pirouette du maire Bernard Godfroy, il démissionne pour de bon ! Le conseil municipal devra élire un nouveau maire et de nouveaux adjoints.

image_pdfimage_print
Bernard Godfroy lors du conseil municipal extraordinaire du vendredi 9 septembre 2016.

Bernard Godfroy lors du conseil municipal extraordinaire du vendredi 9 septembre 2016.

Bernard Godfroy, maire de Remiremont depuis mars 2014, a adressé sa démission au préfet des Vosges. Un prochain conseil municipal se réunira pour élire un nouveau premier magistrat et de nouveaux adjoints.

Bernard Godfroy est sorti considérablement diminué et surtout meurtri du conseil municipal extraordinaire du vendredi 9 septembre 2016. 22 des 29 membres du conseil ont voté à mains levées pour dire « qu’il ne font pas ou plus confiance à Bernard Godfroy ». 22 c’est-à-dire 16 des 22 élus de sa majorité et les 6 de la liste de droite. Seuls 5 élus de sa majorité et l’indépendant Hugues Laine n’avaient pas voté pour ce qui ressemblait à un appel à la démission.

De nombreux élus de son camp et de l’opposition de droite ont pris la parole pour exprimer tout haut leurs griefs avec plus ou moins de véhémence. « En deux ans de mandat, vous avez fait de Remiremont la deux chevaux de Bourvil dans la première scène du Corniaud » avait commencé par dire son ancien premier adjoint Roger Durupt dans un véritable réquisitoire contre celui qu’il avait adoubé durant la campagne des municipales de 2014. « Dès le lendemain de votre élection, nous allions découvrir un autre personnage, avec d’autres ambitions que celles affichées par notre équipe, des ambitions beaucoup plus personnelles, non exprimées jusqu’alors. Vous alliez transformer notre slogan en « Mon projet c’est moi. Développé dans trois directions : régler des comptes personnels consécutifs à votre vie professionnelle d’employé communal, courir après tous les mandats électifs qui passaient à votre portée et privilégier votre image personnelle » s’était insurgé Roger Durupt.

Bernard Godfroy, directeur des services techniques municipaux jusqu’à sa retraite en 2010, s’était présenté pour la première fois aux suffrages en 2014 en fédérant des énergies venues de tous bords politiques. De gauche avec notamment Claude Jacquel et Roger Durupt, tous deux engagés dans la vie municipale depuis plusieurs mandats, et de droite avec notamment Françoise Duval.

Mais dès son élection dans le fauteuil de premier magistrat, l’entente cordiale avait tourné court. Les dissensions étaient apparues au grand jour lors du conseil municipal du 24 juin 2016 où ses propres co-listiers avaient rejeté massivement sa proposition d’une étude sur le passage six à huit couloirs de la piste d’athlétisme du stade de Béchamp.

Une semaine plus tard, le vendredi 1er juillet 2016, Bernard Godfroy adressait une lettre de démission  à ses 21 co-listiers: « Je démissionne, pour le bien de Remiremont et des Romarimontains, pour que vous puissiez travailler en toute sérénité et dans une confiance retrouvée, je vous laisse le soin de dessiner et de gérer l’avenir de la commune » leur annonçait-il. Mais le 5 juillet, Bernard Godfroy revenait sur sa décision.

Un conseil municipal extraordinaire était ensuite demandé  par 15  de ses co-listiers. D’abord programmé le vendredi 26 août 2016, il était reporté au 9 septembre par Bernard Godfroy pour d’obscures raisons administratives. Un conseil municipal extraordinaire où une majorité d’élus devait également retirer à Bernard Godfroy 20 de ses 25 délégations.

« Je suis toujours le maire de Remiremont. La gestion des Romarimontains et le quotidien des Romarimontains ne seront pas impactés par le retrait de certaines de mes délégations » avait conclu Bernard Godfroy.

Mardi 13 septembre 2016, il présidait , comme si de rien n’était, le conseil communautaire de la communauté de communes de la Porte des Hautes-Vosges. Pas une fois la situation de crise du conseil municipal romarimontain n’y était abordée ni même effleurée. Bernard Godfroy n’a rien laissé transparaître.

Mais ce mercredi 14 septembre 2016, la rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre en matinée. Bernard Godfroy aurait démissionné de son poste de maire de Remiremont.

Nous avons tenté de joindre Bernard Godfroy, en vain.

Lors d’une prochaine séance du conseil municipal, les élus devront donc élire un nouveau maire mais aussi de nouveaux adjoints suite à la démission de cinq d’entre eux.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *