Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Que faire suite à une inaptitude médicale ?

image_pdfimage_print

P1210718

« Que faire suite à une inaptitude médicale ? », telle était la question qui était posée ce matin dans les locaux du Medef des Vosges. Cette rencontre permettait aux entreprises de mieux cerner les aspects juridiques et les moyens pour agir face à cette situation complexe.

P1210717Maladie professionnelle ou usure physique liée au métier,  depuis de nombreuses années, la question de l’aptitude ou de l’inaptitude médicale des salariés au poste de travail est devenue incontournable dans la vie des entreprises.

Le Sameth accompagne les entreprises pour maintenir en emploi les salariés devenus handicapés ou dont le handicap s’aggrave. « Il faut accompagner le salarié dans l’acceptation de sa situation de handicap et se donner le temps pour rechercher les solutions, sans être dans la précipitation » explique Laurence Rayeur, la directrice du Medef Vosges. Certains salariés se posent beaucoup de questions face à cette situation. « Il faut rassurer le salarié sur les questions qu’il se pose : vais-je pouvoir occuper le même poste qu’avant, vais-je être licencié, comment va réagir mon équipe, comment va se passer ma reprise » poursuit-elle.

Seul un médecin du travail peut délivrer un avis d’inaptitude. Le salarié qui se trouve alors en incapacité d’assurer son emploi, risque de perdre son travail. Pour l’entreprise, c’est aussi une situation compliquée avec des obligations et une procédure à mettre en œuvre.

Chaque année en France, près de 700 000 salariés se voient notifier des avis de médecins du travail avec des restrictions d’aptitude ou des aménagements de poste. Pour quelques dizaines de milliers d’entre eux, cela entraîne la perte de leur emploi. Toutes les entreprises sont concernées quels que soient leur taille ou leur secteur d’activité.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *