Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

15 jours pour se souvenir dans les Vallons des Vosges

image_pdfimage_print

Sans titreDu 17 septembre au 1er octobre 2016 l’Office de Tourisme coordonne un programme d’animations, d’expositions, de conférence, de visite guidée et de projections autour du thème : « 15 jours pour se souvenir dans les Vallons des Vosges »

Les débarquements de juin et d’août 1944 sur les côtes françaises constituent un événement majeur dans la libération du territoire national. L’opération Overlord au Nord (6 juin) et l’opération Anvil rebaptisée Dragoon au Sud (15 août) symbolisent à elles seules la Wehrmacht prise « entre le marteau et l’enclume ». La libération du territoire de la Communauté de Communes Bruyères Vallons des Vosges s’inscrit dans cette deuxième opération.

L’exposition « Les Forces de la Liberté » présente le déroulement de l’opération militaire Anvil-Dragoon, opération décisive réunissant le 15 août 1944, 13 nations autour d’un seul et même objectif : libérer la France du joug nazi. Retraçant les différentes étapes qui ont conduit ces forces combattantes venues par-delà la Méditerranée, elle met en lumière le parcours de ces hommes et de ces femmes unis sous une même bannière. Partis d’Algérie, d’Italie, de Corse, issus de l’Armée d’Afrique ou de l’Armée coloniale, engagés volontaires ou mobilisés, Forces Françaises Libres et « indigènes » rejoints par les Forces Françaises de l’Intérieur, combattants des troupes alliées, tous sont animés par le désir de vaincre l’oppresseur. Débarqués sur les plages de Provence, ils progressent rapidement à l’intérieur des terres pour remonter la vallée du Rhône et faire la jonction en Bourgogne avec les forces débarquées de Normandie. Ces forces « amalgamées » franchissent alors le Rhin, prélude à une brillante campagne d’Allemagne permettant à la France de co-signer l’acte de capitulation de l’Allemagne nazie, le 8 mai 1945. Le 15 août 1944 constitue ainsi une date majeure de notre histoire.

Cette exposition a été réalisée par l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre.
Exposition photo : Notre Histoire à portée de main

A travers 12 montages photographiques, cette exposition démontre un lien visuel entre notre environnement quotidien et les photographies prises à la Libération. 7 communes de la CCB2V sont ici représentées. Les photographies en noir et blanc ont été prises entre octobre et novembre 1944 par des photographes amateurs et professionnels, civils et militaires.

Collecte de mémoire : 4 vidéos pour comprendre la période 1940-1944Ces courtes vidéos développent des thèmes en lien avec la Seconde Guerre mondiale sur la territoire de la Communauté de Communes Bruyères Vallons des Vosges. Grâce à la collecte de mémoire menée de 2014 à 2016, les témoignages recueillis abordent les questions de la vie quotidienne durant l’Occupation, la résistance active et passive, les combats de la Libération et l’arrivée des Alliés. Ces témoins authentiques et pour certain haut en couleur partagent leurs souvenirs d’adolescents ou de jeunes adultes.

Gratuit

Samedis 17 et 24 septembre/Mercredis 21 et 28 septembre/Samedis 1er octobre 10h – 12h

Centre-ville de Bruyères

Diffusion sonore : Si les pierres pouvaient parler…

Si les pierres pouvaient parler, elles raconteraient l’arrivée des soldats allemands dans la ville et le bruit de leurs bottes sur le pavé ; elles raconteraient les terribles bombardements et les combats de rue de la Libération ; elles raconteraient la sortie des caves pour les civils qui ont ensuite fêté la Libération au son des cloches.

21 septembre 2016 – 17h30

Projection : La nouvelle guerre des boutons

de Christophe Barratier, avec Avec Laetitia Casta, Guillaume Canet, Kad Merad (2011)

Salle des fêtes – Place Jean Jaurès – 88600 Bruyères

Mars 1944. Alors que la planète est secouée par les soubresauts de la guerre mondiale, dans un petit coin d’une campagne française se joue une guerre de gosses… Car, depuis toujours, les gamins des villages voisins de Longeverne et Velrans s’affrontent sans merci. Mais, cette fois, leur guerre va prendre une tournure inattendue : tous les petits prisonniers se voient délestés des boutons de leurs vêtements, en sorte qu’ils repartent presque dénudés, vaincus et humiliés. Ce conflit porte désormais un nom : la « guerre des boutons ». Et le village qui aura récolté le plus de boutons sera déclaré vainqueur… En marge de ce conflit, Violette, une jeune fille d’origine juive, fait battre le cœur de Lebrac, le chef des Longeverne. La véritable origine de Violette sera-t-elle dénoncée et découverte ? A partir de 6 ans

Gratuit

21 septembre 2016 – 20h

Projection : Suite française

de Saul Dibb, avec Michelle Williams, Kristin Scott Thomas, Matthias Schoenaerts (2014)

Salle des fêtes – Place Jean Jaurès – 88600 Bruyères

 

Été 1940. France. Dans l’attente de nouvelles de son mari prisonnier de guerre, Lucile Angellier mène une existence soumise sous l’oeil inquisiteur de sa belle-mère. L’arrivée de l’armée allemande dans leur village contraint les deux femmes à loger chez elles le lieutenant Bruno von Falk. Lucile tente de l’éviter mais ne peut bientôt plus ignorer l’attirance qu’elle éprouve pour l’officier…

Gratuit

 

24 et 25 septembre – 10hà12h et 14hà18h

Exposition : les Juifs de France dans la Shoah

Salle des fêtes – Place Jean Jaurès – 88600 Bruyères

330 000 Juifs vivent en France en 1939. 76 000 d’entre eux ont été déportés durant la Seconde Guerre mondiale, dont 69 000 à Auschwitz-Birkenau. Ils furent victime d’un génocide perpétré par le IIIème Reich, avec la collaboration du régime de Vichy. C’est l’aboutissement d’un antisémitisme érigé en politique d’Etat. L’année 1942 constitue un tournant dramatique, faisant basculer l’Europe dans le meurtre de masse. Pourtant, grâce au développement de la Résistance juive et au soutien d’une partie de la population qui refuse l’indifférence, les trois quarts des Juifs de France seront sauvés.

Cette exposition réalisée par le Mémorial de la Shoah est une adaptation de l’exposition « Le Temps des rafles » conçue sous la direction de Serge Klarsfeld en 1992. 4 panneaux complémentaires traitent du sort de la communauté juive de Bruyères durant la Seconde Guerre mondiale.

Gratuit

 

24 septembre 2016 – 15h

Visite commentée : Sur les traces de la communauté juive de Bruyères

Départ depuis l’Office de tourisme. Réservation conseillée au 03 29 50 51 33.

Parcours historique sur les traces de la communauté juive de Bruyères. Visite du cimetière juif et découverte de lieux remarquables dédiés à ce thème. Ce parcours est organisé et commenté par Monsieur Gilles Grivel, professeur d’histoire à la retraite et président de l’association Daniel-Osiris pour la sauvegarde de l’ancienne synagogue de Bruyères.

Gratuit

 

Dimanche 2 octobre – Départs de 11h à 13h

Balade Gourmande de Bruyères

Départ place Stanislas  – 88600 Bruyères

Marche gourmande historique organisée par l’Association du Chemin de la Paix et de la Liberté en partenariat avec le Club Vosgien. Démonstration et reconstitution des batailles de la Libération. Véhicules militaires anciens.

Au menu de cette balade gourmande… un peu d’exercice tout au long du parcours de 7 km environ et beaucoup de pauses gourmandes. A chaque pause vous avancez dans un repas concocté avec soin.

Kir bruyèrois – pâté lorrain – potée lorraine – fromage – tarte myrtille meringuée – café

Retour Place Stanislas

Uniquement sur réservation à l’Office de tourisme 03 29 50 51 33.

Les réservations ne seront prises en compte qu’à réception du règlement. Avant samedi 24 septembre

Tarifs : 25 € Par personne ( >12 ans) / 5 € pour les enfants (< ou = 12 ans) boissons comprises

 

 

28 septembre 2016 – 20h30

Conférence : Champ-le-Duc, 5 septembre 1944. Un moment crucial de la libération des Vosges

par Claude Marchal

Ecole – 2, place de la Mairie – 88600 Champ le Duc

Champ-le- Duc est traversé par une route départementale, qui a pris le nom de « Rue du 5 septembre 1944 ». Pour la plupart des gens, et pour beaucoup d’habitants de la commune, cette date est celle de la Libération. Or à cette date, les Alliés n’ont pas encore pénétré dans le département des Vosges… Ce 5 septembre 1944 est la date de la déportation des hommes pris en otage par les Allemands à Champ-le-Duc.

Né à Bruyères en décembre 1947, Claude Marchal est un des enfants du déporté de Champ-le-Duc Camille Marchal, rescapé de Dachau er Neckarelz. Après des études universitaires à la Facultés des Lettres de Nancy, où il obtient une licence et une maîtrise d’Histoire, il enseigne au lycée de Bruyères depuis 1970. Membre du bureau de la Société Philomatique Vosgienne de Saint-Dié-des-Vosges, il a publié une dizaine d’articles dans plusieurs revues d’Histoire et un ouvrage «Champ-le-Duc, 5 septembre 1944. Un moment crucial de la libération des Vosges » en 2006 . Il est vice-président départemental d’une association de déportés.

Gratuit

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *