Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Les cinq agents de médiation de la ville sillonnent les quartiers sensibles pour apaiser les tensions

image_pdfimage_print

 

agents-de-mediation-de-la-ville

Ils sont cinq à Epinal ! Les cinq agents de médiation de la ville sillonnent les quartiers sensibles d’Epinal depuis 2012. Vendredi dernier, ils étaient à la Halle des sports avec une trentaine de jeunes de 12 à 20 ans.

Les agents de médiation de la ville d’Epinal ne manquent pas de travail. « Il y a plusieurs équipes pour s’occuper de Bitola, la Vierge, du plateau de la justice et du Saut-le-Cerf. On travaille toujours en binôme et notre rôle c’est d’être à l’écoute des jeunes parfois isolés ou fragilisés et d’aller au-devant des besoins » explique Ahmida Oukali. Les cinq médiateurs veulent humaniser la ville. « C’est une action de proximité et de prévention sur des situations délicates. On peut intervenir pour des nuisances sonores par exemple. » attestent les médiateurs.

Des animations de quartier sont organisées par la ville pour les jeunes d’Epinal. Ils peuvent ainsi profiter comme ce vendredi de différentes activités : football, basket, badminton… Toutes ces activités sont gratuites et permettent de créer du lien social. « Pendant les activités, on mélange les différents quartiers pour plus de mixité. Les jeunes peuvent ainsi apprendre à partager et à communiquer en s’amusant. » poursuivent les médiateurs. Les jeunes spinaliens apprennent aussi à respecter les règles.

Chaque quartier a sa caractéristique. « Sur le plateau de la Vierge tout a changé. On a ouvert le quartier. » assure Nourdine Filali. Le travail des médiateurs c’est aussi d’apprendre à connaître les caractères des personnes. Cela permet de maîtriser plus facilement les conflits en les anticipant.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *