Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Brouvelieures – Les abandons d’animaux continuent cet été

image_pdfimage_print
dog-1535905_960_720

(photographie d’illustration)

Comme chaque année, pendant la période estivale, les abandons d’animaux sont nombreux. Dans les Vosges, le refuge de la Société vosgienne de la protection animale de Brouvelieures tire la sonnette d’alarme. Le refuge est submergé d’animaux que les propriétaires abandonnent avant de partir en vacances.

« On a beaucoup de chats trouvés. Ils ont été abandonnés par leur maître avant les vacances. Les gens ne stérilisent pas leur chat. Quand on adopte une chatte, il faut compter 200 euros pour la stérilisation» explique Edith Quié, directrice du refuge de la Société vosgienne de la protection animale de Brouvelieures.

Depuis le mois de janvier, le refuge a accueilli plus de 300 chats. Aujourd’hui il a atteint sa capacité maximale. « On est complètement saturé. Il y a pas assez d’adoptions par rapport aux abandons. » poursuit-elle.

Aujourd’hui les sites n’acceptent plus la vente des animaux sans identifiant. « Cela a un coût, donc les gens cherchent à se débarrasser de leur animal sans payer son identification. » commente Edith Quié.

En France, chaque année, près de 10 000 chiens et chats sont abandonnés et recueillis par la SPA. Pourtant, des solutions existent. Il est possible de confier son animal de compagnie à des amis, de prendre une garde à domicile ou de le mettre dans une pension.

Tous les ans, la SPA met en place un dispositif de lutte contre les abandons : « Allo Animal Perdu ». Grâce à un simple numéro vert gratuit, ce numéro (0 800 300 400) permet d’aider les maîtres à retrouver leurs animaux.

La SVPA de Brouvelieures est ouverte tous les après-midi sauf le jeudi et le dimanche.

C.K.N.




2 réactions sur “Brouvelieures – Les abandons d’animaux continuent cet été

    1. Mat

      Je pense que les lâches qui abandonnent ne laissent pas leurs coordonnées à l’animal.
      Donc difficile à appliquer.
      Mais lorsque c’est possible il faudrait en effet que la justice apllique la loi fermement…
      Que les communes agissent un peu plus aussi car de ce côté là on n’entend pas grand chose. Politique de stérilisation des chats errants ? Quelles communes le font ?

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *