Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

En 10 ans la production de miel a été divisée par 3

image_pdfimage_print

P1190195

« La France manque cruellement de miel et d’apiculteurs » explique Christian Morel, le président de l’Abeille vosgienne.  Ce week-end le rucher école de la Tranchée de Docelles ouvre ses portes au public.

La production de miel est en chute libre. En 1995, les abeilles produisaient 32 000 tonnes de miel en France, aujourd’hui elles n’en produisent plus que 10 000 !

P1190193La raison, la pluie du printemps a perturbé la pollinisation par les abeilles, mais pas seulement. Les abeilles vosgiennes sont aussi victimes des pesticides. « Les études scientifiques démontrent le rôle des pesticides sur la mortalité excessive des abeilles » poursuit Christian Morel. Ainsi avant l’apparition des néonicotinoïdes, une famille de pesticides, sur le marché français, les mortalités avoisinaient seulement les 5%, contre 30% aujourd’hui, chiffrent plusieurs ONG.

« Les néonicotinoïdes jouent aussi un rôle sur notre santé. Il est grand temps de sauver ce qu’il reste d’abeilles » s’alarme le président de l’Abeille vosgienne. Des études scientifiques réalisées par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) démontrent que ces pesticides auraient des « effets négatifs sur les espèces pollinisatrices ».

Les apiculteurs doivent aussi faire face au frelon asiatique qui attaque les ruches. « Il est aux portes des Vosges. Le frelon s’attaque à l’Alsace et arrive dans le département. On s’attend au pire » déplore Christian Morel.

Autre problème pour les apiculteurs, le varroa, un parasite destructeur de ruches. Il peut se révéler particulièrement dangereux.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *