Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Les gendarmes Vosgiens se dotent de tablettes tactiles pour le contrôle des automobilistes La brigade au bout des doigts !

image_pdfimage_print

 

P1170860Ce lundi, des contrôles routiers avaient lieu sur l’aire de la Calotine située sur la RN57 dans le sens Remiremont-Epinal. Le groupement de gendarmerie des Vosges s’est équipé de nouvelles tablettes professionnelles nommées « NEOGEND » et destinées à remplacer les terminaux embarqués dans les véhicules de gendarmerie. Autre nouveauté : l’Escadron Départemental de Sécurité Routière de la gendarmerie des Vosges a été doté de trois nouvelles motocyclettes plus performantes.

Testés dans le Nord et en Ile-de-France, les nouvelles tablettes NEOGEND arrivent dans les Vosges. Elles permettent d’avoir accès à différents fichiers : personnes recherchés, véhicules volés, permis de conduire… Le terminal permet aussi de vérifier l’authenticité des documents d’identité via la lecture des bandes codées figurant sur ces pièces officielles. D’autres applications sont en cours de développement pour faire de NEOGEND le nouveau poste de travail du gendarme qui pourra traiter les procédures courantes en dehors de sa brigade, au contact direct de la population.

Une tablette par gendarme en 2017

Ils sont équipés pour le moment d’une tablette par brigade, mais dès 2017, cette dotation deviendra progressivement individuelle, soit sous forme de tablette, soit sous forme de Smartphone.

Les expérimentations conduites dans le département du Nord et en région Bourgogne où le déploiement individuel est déjà réalisé, ont montré un accroissement notable de l’efficacité des contrôles en les rendant plus rapides et plus complets.

3 nouvelles motocyclettes 

Depuis le 7 juillet, L’EDSR des Vosges est pourvu de trois nouvelles motocyclettes dotées d’une sérigraphie renforçant la visibilité. Ces motocyclettes sont équipées d’un dispositif permettant de configurer son fonctionnement selon les conditions météorologiques et l’usage envisagé. Leur maniabilité et leur vélocité seront un atout dans le massif vosgien pour lutter contre l’insécurité routière.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *