Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Course Push-Car sur la parking du Champ de mars

image_pdfimage_print

DSCF3204

101 enfants issus de différents centres de loisirs vosgiens ont participé, mercredi 20 juillet 2016 sur le parking du Champ de Mars d’Epinal, aux épreuves de la première édition de la course Push-Car organisée par les Francas des Vosges en partenariat avec la ville d’Epinal.

DSCF3195Chrono push-car, poussée push-car et relais push-car telles étaient les épreuves auxquelles ont participé les pilotes et les pousseurs. Ainsi, les enfants des centres de loisirs des communes de Golbey, Les Forges, Saint-Nabord, Nayemont-Les-Fosses, Ban-de-Laveline, Saint-Michel-Sur- Meurthe, Plombières-les-Bains, ont pu expérimenter grandeur nature leurs « bolides » dans un esprit festif et convivial ce mercredi 20 juillet entre 10h et 16h sur le parking du champ de Mars d’Epinal.
IMG_0568Organisée en partenariat avec la ville d’Epinal, cette journée s’est déroulée au rythme des courses et épreuves programmées. De nombreuses « pause eau » ont également été respectées afin que chaque enfant puisse s’hydrater en ce jour de fortes chaleur. De plus, installés à l’ombre des grands arbres du Parc du Cours qui juxtent le parking du Champ de Mars, les équipes de Push-car étaient protégées du soleil pour pique-niquer. A l’issue de la journée, la traditionnelle remise des coupes aux vainqueurs des épreuves a clôturé cette première édition de la course
Push-Ca des Francas des Vosges.

Enfin, chaque équipe participante a été récompensée au travers de prix spéciaux comme le prix de l’originalité, le prix du fair-play ou celui des
supporters.
Un projet départemental d’éducation scientifique et technique

Au delà d’une course avec un classement d’arrivée, cette journée s’inscrivait dans le cadre plus général d’un projet départemental initié depuis le début de l’année 2016 par l’association départementale des Francas des Vosges autour de l’éducation scientifique et technique. En effet, construire leur Push-Car qui est un véhicule roulant sans moteur, sans frein et qui possède trois roues et un système de direction a permis à chaque groupe d’enfants d’apprendre d’une part à s’organiser, et à prendre des responsabilités dans le cadre d’un projet collectif et d’autre part à expérimenter une démarche scientifique de découverte en manipulant des outils et des techniques. De plus, concevoir et fabriquer en équipe un engin roulant participe de la
compréhension du monde dans la mesure où un tel projet contribue à développer l’esprit critique et le sens de la rationalité dans une perspective d’émancipation individuelle et collective.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *