Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

La coupe est pleine pour les éleveurs vosgiens

image_pdfimage_print

cow-812730_960_720Les éleveurs ne décolèrent pas. Philippe Clément, Président de la FDSEA des Vosges a souhaité communiquer.

« Alors que les éleveurs s’enfoncent dans une crise sans fin, les industriels laitiers multiplient les provocations à l’encontre du monde agricole. Après que Savencia ait offert une bouteille de champagne à ses producteurs à l’occasion du 60è anniversaire de son fromage phare le Caprice des Dieux, après l’annonce par Lactalis de prix complètement déconnectés de la réalité.

C’est maintenant au tour de Danone de provoquer notre colère en annonçant un bénéfice net record de 880 millions d’euros uniquement sur le premier semestre, soit une augmentation de 125% par rapport à l’année dernière.

Ce bénéfice record est fait sur le dos des producteurs laitiers qui eux voient le prix du lait s’effondrer de 15% par rapport à 2015.

Ceci est confirmé par la directrice générale des finances du groupe qui déclare : « Notre bon résultat provient pour moitié du contexte favorable sur les matières premières », c’est-à-dire de la baisse des prix du lait et de la poudre de lait que le groupe achète aux agriculteurs pour fabriquer ses produits.

Cette attitude intolérable des industriels laitiers met en lumière leur mépris vis-à-vis de leur producteur. Cette attitude ne restera pas sans réaction de notre part ! »

Philippe Clément, Président de la FDSEA des Vosges




3 réactions sur “La coupe est pleine pour les éleveurs vosgiens

  1. Michael

    Ils n’ont qu’à se convertir au maraichage bio, ça marche, les produits laitiers sont voués au déclin.
    Si les syndicats pouvaient au moins servir à aiguiller leurs adhérents vers de nouvelles voies plutôt que de s’obstiner sur des positions dépassées et emmerder tout le monde avec des manifs.

    répondre
  2. morgane

    moi qui veut m’installer en production laitière je ne sais plus trop quoi faire

    sinon une petite réaction au commentaire de Michael
    le gros souci c’est que tout le monde produit de trop
    vous dite le maraichage bio mais il sont pas mieux loti
    la viande le lait le maraichage les grande culture
    l’agriculture est a revoir complétement avec notre nouveaux mode de vie de citadin

    répondre
  3. bw

    Vous devriez tous lire le bouquin d’ Isabelle Saporta « foutez nous la paix ».Il est riche d’enseignements. Continuez donc à voter pour la FNSEA,! Maintenant, tous les agriculteurs, loin s’en faut ne sont pas lotis à la même enseigne. Une question cependant : les aides et autres subventions lors de mauvaises récoltes sont certes appropriées, mais lorsqu’il y a de (trés) bonnes années, ces mêmes agriculteurs remboursent ils tout ou partie de celles-ci ? Elles pourraient aussi servir à nettoyer les lieux publics lors de manifestations( récurrentes) , le citoyen lambda que je suis en serait heureux !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *