Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Choc rue des Minimes – Pour la défense des animaux, ils miment une corrida sanglante

image_pdfimage_print

corrida

Mise en scène choc dans le centre-ville ! Ce samedi après-midi une action de sensibilisation contre la corrida a eu lieu dans le centre d’Epinal.

L’association de défense animale ARGOS originaire de Saint-Dié-des-Vosges organise régulièrement des actions d’information destinées au grand public sur les différentes formes de maltraitance des animaux : gavage des oies, fourrure, animaux dans les cirques…
« Monté sur un cheval, le picador enfonce la pique pour blesser le taureau souvent très profondément. La blessure atteint parfois les nerfs rachidiens à leur sortie des vertèbre » assure la présidente de l’association, Maud Van Tieghem. Une vingtaine de bénévoles étaient rassemblés rue des Minimes, arborant visuels et banderoles et proposant des dépliants d’information du CRAC Europe ainsi que la signature de pétitions aux passants.

« La corrida se déroule en trois actes. Dès son entrée dans l’arène, le taureau est attiré par des mouvements de cape. Il charge l’étoffe, qui sert de leurre en protégeant l’homme. Ces passes de cape permettent de juger l’animal. Elles ont aussi pour but de l’essouffler et de fatiguer sa musculature dorsale » commente la présidente de l’association.
L’association vosgienne a également organisé une mise en scène symbolisant une corrida avec son matador et les taureaux gisant au sol. Une manifestation de ce type avait déjà eu lieu à Saint-Dié-des-Vosges il y a 15 jours.

C.K.N.

 




Une réaction sur “Choc rue des Minimes – Pour la défense des animaux, ils miment une corrida sanglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *