Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

La Bresse – Montée impossible : 63 pilotes à l’assaut d’un show unique dimanche 24 juillet 2016

image_pdfimage_print

13010615_265616343780601_2892324162793076616_n63 pilotes plus téméraires les uns que les autres, dont cinq féminines, s’attaqueront à la pente abrupte de la 26e montée impossible de La Bresse  dimanche 24 juillet 2016. Un show, organisé par 200 bénévoles que mobilise la Bressaude-moto, toujours unique dans l’Est de la France.

Ce sera la deuxième montée impossible de la saison en France au col de Grosse-Pierre sous la conduite de la Bresssaude-moto et de son président Damien Antoine. Cinq épreuves sont inscrites au calendrier du championnat de France cette année.

Lors de la première, le 12 juin à Bernex, les Bressauds ont annoncé la couleur. Ils ont placé six des leurs parmi les dix premiers avec Alexandre Morel 3e, suivi de Stéphane Pierrel 4e, Julien Perrin 5e, Vincent Mougenot 6e, Sylvain Géhin 8e, Fabien Parmentier 10e… Sur leurs terres, ils auront à coeur de confirmer cette prometteuse entrée en matière.

Mais deux hommes au moins ne l’entendent pas de cette oreille : les Suisses Andi Birchler et André Oeschlin. Birchler est le seul à s’être hissé au sommet à Bernex et il s’y est imposé devant… Oeschlin.

Autant écrire que les retrouvailles augurent d’une terrible bataille au sommet. Un sommet d’autant plus difficile à atteindre cette année qu’une cassure naturelle dans le mur final le rendra plus technique encore pour le bonheur des puristes.

Dans tout cela, cinq pilotes féminins se disputeront leur propre course.  Trois Vosgiennes seront en lice : Pascaline Colet, Chloé Leduc et Laura Pascolini, qui ne seront pas les moins motivées devant leur public.

La première de Pierre Poirot.

Le Bressaud Pierre Poirot, le plus jeune des concurrents.

Plus jeune concurrent, le Bressaud Pierre Poirot sera lancé dans le grand bain à seulement 16 ans. Avec sans doute l’envie de suivre la voie tracée par son père qui n’est autre qu’un certain Thierry Poirot, vainqueur en 2003 où il était tout fier de monter sur le podium avec son petit Pierre dans les bras. Celui-ci pourrait bien dompter cette fois nombre de ses aînés.

Cette journée sera rythmée par des manches à élimination progressive pour booster les pilotes. Avec d’abord les 63 concurrents dans les deux premières manches, puis les 45 meilleurs dans les troisième et quatrième manches.

63 concurrents venus en majorité de France mais aussi des pays frontaliers. En attendant peut-être mieux encore en 2017 où l’épreuve pourrait servir de support au championnat d’Europe !

Bref, la succession du Bressaud Julien Perrin, vainqueur en 2015, est ouverte. Il s’était imposé devant ses camarades de club Vincent Mougenot et Stéphane Pierrel.

Plus de 200 bénévoles seront encore mobilisés ce dimanche. Des milliers de spectateurs sont attendus pour se repaître de ce show unique dans l’Est de la France.

Buvette et restauration possible sur place. Tarif d’entrée inchangé depuis le passage à l’euros (c’est devenu rare) : 10 euros pour les plus de 14 ans ; accès gratuit pour les enfants.

 D.J.

Les horaires : 8 h à 10 h : manche 1 ; 10 h à 12 h : manche 2 ; 12 h : pause midi ; 13 h à 15 h : manche 3 ; 15 h à 17 h : manche 4. 18 h : remise des prix.

13738088_312624015746500_927875594662937664_o (1)

13737457_312624222413146_1087118953505602111_o (1)

13719610_312624385746463_6770586956937705427_o (1)

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *