Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – Suçons de tiques en pagaille ! ♫ You know it's thriller, thriller ♫

image_pdfimage_print

tique

L’hiver 2016 a été particulièrement doux, au grand plaisir de petits monstres vosgiens. C’est bien entendu ces horribles tiques qui pullulent comme jamais dans nos jardins et forêts. Elles sont le véhicule de la bactérie responsable de la maladie de Lyme, Borrelia burgdorferi, déjà trop célèbre dans notre département. Pour éviter d’attraper ce fléau, voici nos conseils :

Eviter la morsure

tiqueInterditeLes tiques aiment votre peau, il faut donc la couvrir lors du jardinage et des balades dans les bois ou les hautes herbes. Pantalons, hauts couvrants et chapeau sont de rigueur. Les répulsifs naturels ne sont pas assez efficaces : les molécules de synthèse comme l’icaridine ou le DEET seront d’un bien plus grand secours. Eviter de passer dans les herbes hautes qui sont les quartiers généraux des tiques. Rester vigilant permet de se débarrasser des tiques avant qu’elles ne fichent leur rostre dans la peau.

« J’ai été mordu ! »

tiqueSangS’inspecter le corps entier (cuir chevelu compris !) est primordial après chaque sortie dans les bois, les herbes hautes ou après avoir jardiné. Il ne faut pas s’attendre à voir une tique gonflée de sang comme celle-ci mais souvent de minuscules nymphes. Retirer une tique le plus tôt possible, c’est diminuer considérablement le risque de maladie de Lyme. Tordons le cou à une vieille croyance : l’alcool ou l’éther sont à bannir car il font cracher la tique qui transmet alors les pathogènes. Tire-tique ou pince-à-tique disponibles en pharmacie sont les outils les plus adaptés lorsqu’ils sont manipulés doucement et sans tirer. Une fois la tique retirée, il faut appliquer un antiseptique à l’endroit de la morsure et surveiller qu’une tache rouge et large de quelques centimètres (érythème) n’apparaisse pas dans les 30 jours qui suivent.

« J’ai une tache rouge sur la peau ! »

Erythema_migransNi une, ni deux : si un petit point rouge peut apparaître à l’endroit de la morsure, l’érythème de quelques centimètres nécessite des antibiotiques. Courez chez votre généraliste.

 

Antoine Sauce, pharmacien




2 réactions sur “Vosges – Suçons de tiques en pagaille !

  1. max

    ces bestioles pullules et sont très nombreuses dans nos Vosges……………………..et la maladie de Lyme est une sacrée bombe a retardement pour notre sante.

    répondre
  2. Evengeline

    Problème longtemps sous estimé et peu évoqué par la médecine en France.
    Toujours pareil en France incapacité pour les décideurs d’anticiper.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *