Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Des lycéens créent un jeu pour les ados hospitalisés

image_pdfimage_print

P1100761

Les élèves aides soignantes du lycée de Thaon-lès-Vosges ont réalisé un jeu autour de l’estime de soir. Ce jeu est utilisé au service pédiatrie de l’hôpital Emile Durkheim d’Epinal pour aider les adolescents à se livrer. 

P1100759« On réfléchissait à une action pour accueillir au mieux nos adolescents victimes de tentatives de suicide » explique Carole Thiriet, psychologue attachée au service de pédiatrie de l’hôpital Emile Durkheim. Le service accueille chaque année près d’une cinquantaine d’adolescents pour une hospitalisation après une tentative de suicide. « On était complètement démunis pour les accueillir. Ils restent en moyenne 5 jours à l’hôpital et on voulait trouver quelque chose pour les aider à réfléchir à leurs comportements et à leurs émotions. » poursuit Carole Thiriet.

Le service de l’hôpital a alors mis en place quatre ateliers par semaine autour de l’addictologie, de l’expression libre, des ateliers créatifs et des ateliers de créations autour de jardins zen. « On s’est aperçu que ces adolescents avaient des problèmes très importants autour de l’estime de soi » poursuit la psychologue.

Un groupe d’élèves du lycée de Thaon-lès-Vosges a alors décidé de prendre les choses en main et de fabriquer un jeu autour de ces problèmes. On retrouve tous les thèmes qui peuvent exister : addictions, problèmes scolaires, problèmes familiaux, tentatives de suicide, violences sexuelles et l’aspect physique. Les jeunes lancent le dé et répondent à des questions autour de ces thèmes. « C’est un jeu qui met en avant des tas de situations. Les adolescents échangent sans mettre en avant leur situation personnelle. Cela facilite le dialogue » commente Carole Thiriet.

Ce jeu est le fruit d’un travail mené sur l’année pour les élèves du lycée thaonnais. Pour le mener à bien, ils étaient accompagnés de leur enseignante, Christelle Etienne. Un beau projet pour ces élèves aides soignantes.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *