Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Première séance de travail entre Philippe Richert et les partis d’EELV et du Front de Gauche

image_pdfimage_print

Philippe-RichertCe mercredi 25 mai 2016, Philippe Richert, Président de la Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, a rencontré les représentants d’EELV et du Front de Gauche lors d’une réunion commune, conformément à l’engagement qui avait été pris lors de leur première rencontre, le jeudi 24 mars 2016.

Toujours dans une volonté, de faire de la politique autrement, et notamment en impliquant les sensibilités non représentées au sein du Conseil Régional d’Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Philippe Richert avait en effet souhaité dans un premier temps, les rencontrer, et dans un second temps travailler et réfléchir avec eux sur les grands objectifs régionaux.
Il a notamment été question du Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII) mais aussi d’une présentation, en amont de la Séance Plénière de ce lundi 30 mai) du Budget Primitif pour l’année 2016.
Toujours dans une volonté, de faire de la politique autrement, et notamment en impliquant les sensibilités non représentées au sein du Conseil Régional d’Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Philippe Richert avait en effet souhaité dans un premier temps, les rencontrer, et dans un second temps travailler et réfléchir avec eux sur les grands objectifs régionaux.

Ces échanges se sont déroulés dans une ambiance constructive, permettant à tous de développer leurs opinions sur ces documents stratégiques.

Les différentes parties ont prévu de se revoir à la rentrée afin d’évoquer les grands projets à venir, et d’intégrer dans la continuité du mandat, ces réunions qui permettent une association de ces sensibilités politiques, qui ont eu un poids lors des élections régionales, sans qu’elles aient pu être représentées au sein du Conseil Régional par la suite.




Une réaction sur “Première séance de travail entre Philippe Richert et les partis d’EELV et du Front de Gauche

  1. Alec

    C’est fort de vouloir bosser avec des gens non élu. d’un côté Richert méprise lés 37% de Frontistes qui constitue l’opposition légale et de l’autre il courtise et consulte des gens qui ce sont fait balayer dés le premier tour des régionales. On est toujours aussi mal représenté. Aucun interet d’avoir un président de région comme celui la. C’est un déni de democratie innacceptable!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *