Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Milan – Bruxelles en passant par Epinal pour lutter contre la pauvreté alimentaire des enfants 940 km en 12 jours

image_pdfimage_print
(photo Blog Ivana Di Martino)

(photo Blog Ivana Di Martino)

Ivana Di Martino, coureuse italienne de marathon, mère de 3 enfants a décidé de se lancer un défi : courir 940 km en 12 jours depuis Milan jusqu’à Bruxelles. Un exploit sportif qu’elle voulait à la fois physique et engagé. En courant, c’est l’Union européenne qu’elle veut mobiliser sur un sujet qui lui tient à cœur : la pauvreté des enfants en Europe et ses conséquences sur leur alimentation.

Lors de son passage en France, (Mulhouse, Epinal, Nancy),  bénévoles, coureurs, Banque Alimentaire locale, engagés pour la cause, se relaieront pour encourager ville après ville la marathonienne.

Les enfants pauvres – 1 sur 5 en France – sont directement affectés par le stress et la souffrance de leurs parents lorsque ceux-ci sont confrontés au chômage ou à une baisse significative de leurs revenus. Entre 2008 et 2016, la précarité des enfants en France a augmenté de + 3% (Panorama de la Société 2014, OCDE, 2015). Et la crise n’a rien arrangé !

Alimentation, lieu de vie, santé, loisirs, temps passé avec les parents : la précarité influe fortement et durablement sur le bien-être des enfants. Elle a un impact sur leur santé physique – carences alimentaires, retard dans l’accès aux soins… – mais aussi psychique : baisse des résultats scolaires, anxiété, sentiment d’insécurité et parfois perte de l’estime de soi.

Pour les enfants touchés par la pauvreté, le taux d’échec scolaire est plus élevé, le risque est donc que la pauvreté de l’enfant se poursuive à l’âge adulte. La pauvreté se transmet souvent de génération en génération. Si l’enfant n’obtient pas de diplôme, il aura du mal à trouver un emploi, une spirale interminable.

En Europe, 26 millions de mineurs sont menacés par la pauvreté, soit 27,9 % en 2015, contre 26,4 % en 2007

L’Italie, la Belgique et la France : 3 pays, 3 fédérations de Banques Alimentaires

Trois fédérations de Banques Alimentaires : l’italienne, la belge et la française, se sont associées pour accompagner et soutenir Ivana dans sa course à travers l’Europe. Notre objectif est qu’ensemble nous puissions mobiliser l’Union européenne sur un sujet qui nous touche tous : la précarité des enfants et ses conséquences sur l’alimentation.

Le parcours jour après jour

11 mai Milano – Lugano 75,0 km

12 mai Lugano – Personico 130,0 km (55,0 km)

13 mai Personico – Bedretto 173,0 km (43,0 km)

14 mai Bedretto – Grinselpass 217,0 km (44,0 km)

15 mai Grinselpass – Lucerna 296,0 km (79,0 km)

16 mai Lucerna – Läufelfingen 360,0 km (64,0 km)

17 mai Läufelfingen – Mulhouse (France) 425,0 km (65,0 km)

18 mai Mulhouse – Epinal (arrêt à Bruyeres) (France) 507,0 km (82,0 km)

19 mai Epinal – Nancy (France) 580,0 km (73,0 km)

20 mai Nancy – Xivry-Circourt (France) 670,0 km (90,0 km)

21 mai Xivry-Circourt – Libin (Belgique) 760,0 km (90,0 km)

22 mai Libin – Gembloux (Belgique) 850,0 km (90,0 km)

23 mai Gembloux – Bruxelles (Belgique) 891,9 km (41,9 km)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *