Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Un lâcher de ballons contre la GPA Non à l'exploitation du corps de la femme

image_pdfimage_print

GPA GPA2

Le lieu de la manifestation était bien sûr symbolique. Mardi matin, une petite délégation s’est levée tôt pour défendre leur cause face à la préfecture d’Epinal. L’association étique et vérité 88 a réalisé un lâcher de ballons dans le cadre de la journée nationale de l’abolition de l’esclavage.

A travers la voix de son président Jean-Marie Burnel, le message est clair « Non à la gestation pour Autrui (GPA) ». Une lettre a été remise au préfet des Vosges à 10h. « Nous voulons sensibiliser les politiques sur les promesses non tenues en 2014 sur la GPA.  il faut que les choses bougent. L’exploitation du corps de la femme est inadmissible. En 2016, comment accepter d’acheter un enfant ou marchander le corps d’une mère porteuse ?, ce n’est pas étique »

En effet, quelques parents Français décident d’avoir un enfant par GPA au Canada, aux Etats-Unis, en Inde, au Brésil, en Suisse, aux Pays-Bas, en Italie, en Espagne ou en Angleterre, pays qui autorisent ce phénomène. La France est consciente de ce sujet de société mais les lignes tardent à bouger selon les lobbies.

Lâcher de ballons contre la GPA devant la préfecture à Epinal

Lâcher de ballons contre la GPA devant la préfecture à Epinal




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *